Accueil Belgique Politique

L’Open VLD veut «supprimer le Sénat tel qu’il existe aujourd’hui»

Derrière ce plan, Stephanie D’Hose (présidente du Sénat) évoque les économies à en retirer. « Au total, le budget annuel du Sénat s’élève à 40 millions d’euros.

Temps de lecture: 1 min

Aux côtés de son président de parti de l’Open VLD, Egbert Lachaert, Stephanie D’Hose, présidente du Sénat l’assure dans les colonnes de la Libre Belgique samedi : « Je serai la dernière présidente du Sénat ».

« L’accord de gouvernement indique qu’il convient de chercher un futur pour cette assemblée. Comme l’Open VLD dispose de la présidence du Sénat, il est important de présenter un plan. Il faut supprimer le Sénat tel qu’il existe aujourd’hui. C’est notre vision depuis de nombreuses années », précise Egbert Lachaert.

Dès la fin du mois de février, Stephanie D’Hose souhaite mettre en place une commission sénatoriale distincte chargée de préparer ce plan.

Derrière ce plan, Stephanie D’Hose évoque les économies à en retirer. « Au total, le budget annuel du Sénat s’élève à 40 millions d’euros. Un tiers de cette somme correspond à son coût politique (indemnités versées aux parlementaires, etc.). Donc, plus de 13 millions d’euros par an. Voilà une économie qui serait immédiate », conclut-elle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par dams jean-marie, samedi 8 janvier 2022, 12:28

    Supprimons 5 des 6 gouvernements du pays et toutes les ASBL bidons et toutes les ONG !!! Vidons les prisons des étrangers !

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, samedi 8 janvier 2022, 10:22

    Si on pouvait supprimer les communautés et régions dans la foulée….

  • Posté par ADAM Jean-Victor, samedi 8 janvier 2022, 10:19

    Cause toujours mon lapin ...

  • Posté par Wathelet Michel, samedi 8 janvier 2022, 9:51

    Il n'y à pas que le sénat qu'il faut revoir mais toute la structure de l'état et de son fonctionnement. Analyste des systèmes lorsque je me penche professionnellement sur cette structure étatique depuis sa création, elle est à ce jours avec des dysfonctionnements qui ne devraient plus exister à notre époque. La partie financière de l'état est de plus dans un état lamentable et particulièrement opaque dans le sens ou un citoyen n'à aucune possibilité de comprendre clairement ce qui est fait par l'état de ses impôts et les dépenses de gestion dans les domaines essentiels que sont l'enseignement, la santé et l'infrastructure complètement absentes des débats politiques au parlement . Si nous avions une IA dans ce brouhaha, je n'ose imaginer ce qu'elle ferait.

  • Posté par Debrabander Jean, samedi 8 janvier 2022, 9:40

    Et vous croyez vraiment qu'ils vont se tirer une balle dans le pied et licencier 60 copains ?

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs