Accueil Société

Variant omicron: est-ce la dernière vague?

Face à la flambée des cas dans le monde et à la contagiosité du variant omicron, les questions se multiplient et les experts tentent d’y trouver des réponses.

Temps de lecture: 2 min

Six semaines après son identification en Afrique du Sud, les données convergent et on en sait de plus en plus sur le variant omicron même si de nombreux éléments restent encore sans réponse. Beaucoup plus contagieux que le variant delta et sans doute moins virulent que les précédents, le variant omicron constitue-t-il la dernière vague de la pandémie ? Il est peut-être encore tôt pour y répondre mais voici ce que l’on sait.

Que sait-on de lui ?

D’après les recherches menées, deux points ressortent : omicron se transmet beaucoup plus rapidement que le variant auparavant dominant, delta, et semble entraîner globalement des formes moins graves de la maladie.

Point important : on ne sait pas si cette gravité apparemment moindre vient des caractéristiques intrinsèques du variant, ou si c’est lié au fait qu’il frappe des populations déjà partiellement immunisées, par le vaccin ou une précédente infection.

Un élément en particulier pourrait expliquer en partie pourquoi omicron est à la fois plus contagieux et moins sévère. Selon plusieurs études, il semble infecter particulièrement les voies aériennes supérieures (nez, gorge) mais moins les poumons, où démarrent les formes graves de covid.

Quoi qu’il en soit, sa plus grande contagiosité pousse nombre de spécialistes à conseiller l’utilisation des masques FFP2, plus protecteurs que les chirurgicaux, dans les espaces intérieurs.

La dernière vague, vraiment ?

Avec un variant omicron plus contagieux mais moins dangereux, certains espèrent que cette vague signera la fin de la pandémie en procurant à la planète une large part d’immunité collective. « Peut-être est-ce le dernier variant, peut-être est-ce la dernière vague, peut-être que cette vague nous permettra d’acquérir une forme d’immunité », a avancé lundi le ministre français de la Santé Olivier Véran.

L’une des responsables de l’agence de santé danoise SSI, Tyra Grove Krause, a également exprimé son « optimisme prudent sur la situation une fois que nous aurons surmonté la vague omicron ».

Pour autant, il faut se garder d’un excès d’optimisme tant les scénarios à venir restent imprévisibles. Il est donc loin d’être acquis que la vague omicron sera la dernière. Mais même si elle ne l’est pas, les spécialistes espèrent au moins que le niveau d’immunité procuré par les précédentes infections et les vaccins limitera l’impact des suivantes.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko