Accueil Société Enseignement

Des recteurs d’universités flamandes s’inquiètent des nouvelles règles de testing et de quarantaine

Les nouvelles règles suivent la même logique que les adaptations validées mardi par les ministres en charge de la Santé pour les règles de dépistage, d’isolement et de quarantaine qui valent pour l’ensemble de la population.

Temps de lecture: 2 min

Les ministres en charge de la Santé publique ont formalisé mercredi après-midi lors d’une CIM (Conférence interministérielle) électronique de nouvelles règles de gestion des cas de Covid dans le milieu scolaire. Le cabinet de la ministre de l’Éducation Caroline Désir était invité à participer aux discussions, côté francophone.

Les nouvelles règles suivent la même logique que les adaptations validées mardi par les ministres en charge de la Santé pour les règles de dépistage, d’isolement et de quarantaine qui valent pour l’ensemble de la population. On va donc dans le sens d’un assouplissement, pour éviter une surcharge des centres de tests et un absentéisme disproportionné dans les écoles, avec le variant Omicron qui commence à faire grimper le nombre de contaminations.

Des décisions qui passent mal auprès des recteurs d’universités flamandes. Pour Rik Van de Walle (Ugent) et Luc Sels (KU Leuven), l’assouplissement des règles, alors que le variant omicron est omniprésent, n’est pas une bonne idée. « C’est triste. Totalement irresponsable ce qui se passe » a même indiqué Van de Walle.

Ce samedi soir, on apprenait que les règles de quarantaine pour les enfants changeaient légèrement.

.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs