Accueil Monde Union européenne

L’UE devra investir «500 milliards d’ici à 2050» dans le nucléaire nouvelle génération

Les centrales nucléaires existantes vont nécessiter 50 milliards d’euros d’investissements d’ici 2030, et les nouvelles générations nécessiteront 500 milliards d’ici 2050, affirme le commissaire européen Thierry Breton.

Temps de lecture: 2 min

Les centrales nucléaires européennes de nouvelle génération nécessiteront un investissement de « 500 milliards d’ici à 2050 », estime le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton, qui juge « crucial » d’ouvrir la labellisation verte au nucléaire dans le cadre de la transition énergétique.

« Les centrales nucléaires existantes, à elles seules, nécessiteront 50 milliards d’euros d’investissements d’ici à 2030. Et 500 milliards d’ici à 2050 pour celles de nouvelle génération ! », affirme le commissaire français dans un entretien au Journal du dimanche (JDD).

Le 31 décembre, la Commission européenne a dévoilé un projet de labellisation verte pour les centrales nucléaires et à gaz, qui vise à faciliter le financement d’installations contribuant à lutter contre le changement climatique.

Cette classification, ou « taxonomie », définit des domaines d’investissement qui bénéficieront de labels verts. Or l’objectif européen de neutralité carbone en 2050 implique la mobilisation d’investissements colossaux : la taxonomie est conçue pour permettre l’obtention de financements à des conditions favorables.

Pour Thierry Breton, « inclure le nucléaire dans la taxonomie est donc crucial pour permettre à la filière d’attirer tous les capitaux dont elle aura besoin ».

« La transition écologique entraînera une révolution industrielle d’une ampleur inédite. Ainsi qu’une course aux capitaux entre les diverses sources énergétiques – les énergies renouvelables devront par exemple à elles seules mobiliser 65 milliards d’euros d’investissements par an. Et il faudra ajouter à cela 45 milliards d’investissements annuels pour se doter d’infrastructures de réseaux supplémentaires », a-t-il estimé.

Alors que 26 % de l’électricité produite dans l’UE est aujourd’hui d’origine atomique, il estime que « le nucléaire représentera au moins 15 % de l’ensemble (du mix énergétique) en 2050 ».

Le sujet fait l’objet de vifs débats entre les Vingt-Sept, une dizaine de pays faisant la promotion active du nucléaire face à des Etats très réticents à l’atome civil, comme l’Allemagne ou l’Autriche.

La Commission a envoyé sa proposition de texte, débattue depuis des mois et encore provisoire, aux Etats membres le 31 décembre.

Le texte fixe des conditions, notamment une limitation dans le temps : pour la construction de nouvelles centrales atomiques, les projets devront ainsi avoir obtenu un permis de construire avant 2045.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

27 Commentaires

  • Posté par De Kegel André, dimanche 9 janvier 2022, 19:51

    DL. Non, l'éolien et le photovoltaïque ne doivent pas être dans les piliers du mix énergétique. Par son caractère erratique l'éolien et son complément (en Belgique turbine gaz et turbine gaz/vapeur, en Allemagne centrale à charbon ou au lignite) produit plus de CO2 que s'il n'y avait pas d'éolien. Je peux développer le calcul si vous le voulez mais comme vous êtes un spécialiste en énergie vous pouvez le faire vous même. En ce qui concerne le photovoltaïque, un hochet pour écolobobos incompétents.

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 11 janvier 2022, 15:36

    FAUX, le photovoltaïque est très utile dans le mix énergétique car il est géographiquement très répartis et favorable au batteries à domicile qui assurent une alimentation très favorable aux heures de pointe sans imposer d’investissements lourds dans les réseaux. …. La durée de vie, sans entretien, est très longue et Les prix peuvent encore baisser ….

  • Posté par Patrick Yamedjeu, dimanche 9 janvier 2022, 18:48

    Et pendant ce temps, on va en Belgique investir dans des centrales au gaz.

  • Posté par D L, dimanche 9 janvier 2022, 17:29

    Si l'on veut réussir la transition climatique, le nucléaire est le maître choix pour un mix avec éolien et photovoltaïque. Par ailleurs, il faut chercher au plus vite un moyen de dépollution des gaz de combustion plutôt que s'acharner sur les voitures électriques auxquelles les producteurs ne croient pas même s'ils disent le contraire à cause des Ecolos.

  • Posté par Fonder Daniel, mardi 11 janvier 2022, 15:59

    Le propre d’une idéologie intégriste comme celle d’Ecolo est d’être contre ceci, contre cela, … en dehors de tout réalisme qui demande une grande créativité et une ouverture à toutes les solutions, chacune avec ses inconvénients. Avec une solution de repli … le retour à l’âge de la pierre (un espoir caché peut-être ?).

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs