Accueil Société Enseignement

Coronavirus: tout ce qui change dans les écoles ce lundi

Rentrée sur un mode optimiste dans les écoles du pays. Présentiel pour tous, allégement des mesures de quarantaine, excursions autorisées mais port du masque généralisé dès la première primaire… voici le menu de la rentrée du 10 janvier.

Temps de lecture: 4 min

Après deux voire trois semaines de congé, 900.000 élèves et 100.000 professeurs vont reprendre ce lundi le chemin de l’école. Un chemin sur lequel souffle, malgré la crainte du variant omicron, un vent de liberté retrouvée. Une liberté placée sous le signe du 100 % en présentiel pour tous et balisée par quelques restrictions. Mode d’emploi.

1

Dans le fondamental (maternel et primaire)

Vie avec le virus. Le vent de liberté sera surtout entravé par l’obligation du port du masque. Cette mesure est valable pour tous les élèves de primaire et tous leurs enseignants à partir du moment où ils fréquentent un espace clos (classe, couloir…) ; des moments de pause doivent cependant être organisés. Pas de masque par contre en maternel, ni pour les enfants, ni pour les enseignants en classe. Ces derniers doivent toutefois le porter, à l’intérieur, lors d’interactions entre adultes (en salle des profs par exemple).

L’école est aussi placée sous le signe de l’aération forcée, meilleur rempart artisanal contre le virus. On notera qu’il est également recommandé aux parents de pratiquer un autotest sur leurs enfants ce week-end et de répéter l’opération une fois par semaine.

Vie scolaire. La vie à l’école se déroule normalement en dehors de quelques mesures de prudence : présence de tiers dans l’école limitée au maximum, réunions entre adultes suspendues s’il n’y a vraiment pas moyen de faire autrement, fêtes d’écoles interdites, salle des profs bien ventilée, limitation des rassemblements devant l’école… Les professeurs sont également invités à ne pas mélanger les groupes classes (y compris si possible dans le réfectoire), à veiller à ce que chaque élève garde « sa » place (particulièrement dès la quatrième primaire). Autre point important : à partir de ce lundi, les activités extra-muros d’une journée sont à nouveau autorisées dans le respect des règles en vigueur dans la société et au sein du secteur d’accueil. Par contre, les sorties avec nuitée sont suspendues jusqu’aux vacances de carnaval.

Mesures d’écartement. Eu égard au port du masque buccal et au respect des recommandations de ventilation, la Conférence interministérielle de la Santé a décidé d’un allégement général à ce sujet. Un : en cas de contamination d’un camarade, les enfants d’une classe primaire sont considérés comme des contacts à bas risque. Il en est de même dans l’enseignement maternel. Deux : « Si un contact à haut risque a eu lieu en dehors de la classe et que l’enfant doit être mis en quarantaine pour cette raison, il peut quitter cette quarantaine pour aller à l’école », explique la ministre de l’Education Caroline Désir (PS). Samedi soir, on apprenait cependant que si ce contact à haut risque avait lieu au sein du foyer familial, une quarantaine stricte devait être respectée. Trois : pour le suivi des contacts, dès qu’il y a quatre cas infectés (ou 25 %) dans une classe (symptomatiques ou non), la classe sera mise en quarantaine pendant cinq jours.

2

Dans l’enseignement secondaire

Vie avec le virus. Gros changement par rapport à décembre dernier où l’enseignement hybride (50 % en distanciel et 50 % en présentiel) était redevenu la norme. On rentre bien cette fois en présentiel à 100 %. Par contre, le port du masque reste la règle dans tous les espaces clos, que ce soit pour les élèves ou pour leurs professeurs. Les ados du secondaire seront, comme les petits, soumis à la ventilation forcée des classes. Il est aussi recommandé de pratiquer un autotest avant la rentrée et de le répéter une fois par semaine.

Vie scolaire. Globalement, la vie « normale » est entravée par quelques mesures de prudence : réunions entre adultes suspendues (sauf exception), groupes classes préservés tant que faire se peut, place fixe, ventilation des salles de profs, limitation des rassemblements devant l’école… Par ailleurs, les séances d’information sur le secondaire sont interdites mais les inscriptions en présentiel seront autorisées. Enfin, comme pour le fondamental, les activités extra-muros d’une journée sont à nouveau autorisées dans le respect des règles en vigueur dans la société et au sein du secteur d’accueil de l’activité. Celles avec nuitées restent cependant interdites jusqu’aux vacances de carnaval.

Mesures d’écartement. On appliquera en secondaire les mêmes nouvelles règles que dans la vie normale entre adultes. En cas de symptômes du covid confirmés par un test positif, l’élève sera – comme les adultes – placé en isolement pour sept jours. Si le jeune est un cas contact à haut risque, son statut change en fonction de la vaccination. Entièrement vacciné (jusqu’à 17 ans on l’est avec une dose) : il n’y a pas de quarantaine mais des mesures de prudence à respecter. Non vacciné : il doit entrer en quarantaine pendant dix jours et peut en sortir au bout de sept jours à condition de réaliser des autotests négatifs quotidiens.

Notons qu’il n’y aura plus de fermeture automatique de classes en secondaire. Seuls les services d’hygiène pourront prendre cette décision au cas par cas.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs