Accueil Monde Asie-Pacifique

La Chine enregistre de nouveaux cas du variant omicron

Les autorités chinoises appliquent une stratégie « zéro covid » qui consiste à tout faire pour limiter au maximum l’apparition de nouveaux cas.

Temps de lecture: 2 min

La Chine a fait état lundi de nouveaux cas du très contagieux variant Omicron du Covid-19, au moment où le pays fait face à plusieurs foyers épidémiques à moins d’un mois des Jeux olympiques de Pékin.

Depuis le début de l’épidémie, les autorités appliquent une stratégie « zéro covid » qui consiste à tout faire pour limiter au maximum l’apparition de nouveaux cas.

Des rebonds sporadiques surviennent toutefois régulièrement ces derniers mois et le pays redouble de vigilance à l’approche des JO d’hiver (4-20 février).

A Xi’an, 13 millions d’habitants sont dans leur troisième semaine de confinement, une mesure prise après l’apparition de dizaines de cas fin décembre.

Et depuis ce week-end, un nouveau foyer préoccupe les autorités à Tianjin, grande ville portuaire située à environ 100 km au sud-est de Pékin.

Plusieurs cas de ce week-end sont liés au variant omicron, qui avait été détecté pour la première fois en Chine le mois dernier dans cette même ville. Et 21 nouveaux cas de covid ont été annoncés lundi à Tianjin, sans que le variant impliqué soit connu pour le moment.

14 millions d’habitants confinés

Les quelque 14 millions d’habitants sont invités à rester chez eux, tandis qu’un dépistage massif de la population est en cours.

Depuis dimanche, les habitants ne peuvent quitter la ville qu’avec une autorisation spéciale et un test de dépistage négatif de moins de 48 heures, a indiqué la mairie. « La population ne doit quitter Tianjin qu’en cas de raison impérieuse », a-t-elle souligné dimanche dans un communiqué.

Tous les établissements scolaires sont fermés et les liaisons ferroviaires avec Pékin ont été suspendues.

A environ 400 km au sud-ouest, la ville d’Anyang, dans la province du Henan, a signalé lundi deux cas d’Omicron liés au foyer de Tianjin. La localité a annoncé dans la foulée qu’elle allait dépister ses 5 millions d’habitants.

La vente de billets de train et de bus longue distance au départ d’Anyang a été suspendue et des points de contrôle ont été installés sur toutes les autoroutes de sortie de la ville, pour freiner la propagation du virus dans le pays.

La Chine, où les premiers cas de Covid ont été découverts il y a deux ans à Wuhan, a néanmoins largement contrôlé l’épidémie sur son sol.

La vie est quasiment revenue à la normale depuis le printemps 2020 et le pays n’a officiellement enregistré que deux morts en plus d’un an.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs