Accueil Belgique

Wallonie: une énorme perte pour un gouvernement confronté à des choix douloureux

Le nom du successeur de Jean-Luc Crucke sera connu ce mardi matin. Un héritage lourd à assumer, tant en raison de la personnalité de l’ex-ministre que des difficultés budgétaires à venir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

De l’aveu même de Jean-Luc Crucke (MR), « il ne faut pas essayer de tout comprendre » à propos de son départ inopiné du gouvernement wallon. Toujours est-il que ce lundi matin, le ministre wallon du Budget, a annoncé sa démission à l’occasion d’une conférence de presse où il était accompagné de Georges-Louis Bouchez, son président de parti.

Le libéral s’apprête à quitter définitivement la politique où il était actif depuis plus de trente ans. A la fin du premier semestre 2022, ce juriste sera le candidat du MR pour occuper un siège à la Cour constitutionnelle.

Jean-Luc Crucke a informé Bouchez de sa décision le 3 janvier, et les membres de son cabinet ce 10 janvier seulement en début de journée. Le ministre sortant a obtenu que ses compétences (budget mais aussi aéroports et infrastructures sportives) ne soient pas « détricotées ». L’homme ou la femme qui lui succédera devrait donc être en charge des mêmes dossiers.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs