Accueil Monde Europe

Espagne: le coronavirus bientôt considéré comme une grippe?

Le système sera basé sur la façon dont la grippe est surveillée chaque année. C’est-à-dire qu’au lieu de signaler chaque cas de covid, l’objectif est de constituer un échantillon statistiquement significatif qui permettra de comprendre comment la maladie se propage.

Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement espagnol, par le biais de son premier ministre Pedro Sanchez, a indiqué vouloir considérer le coronavirus comme une grippe, peut-on lire dans le quotidien El País.

Dans une interview accordée au quotidien espagnol, Pedro Sanchez affirme que le gouvernement est sur la bonne voie pour « ne plus considérer le coronavirus comme une pandémie mais comme une maladie endémique ». « De nouveaux instruments sont nécessaires pour cela, et nous devrons également mener ce débat au niveau européen », a-t-il ajouté.

Le système sera basé sur la façon dont la grippe est surveillée chaque année. C’est-à-dire qu’au lieu de signaler chaque cas de covid, l’objectif est de constituer un échantillon statistiquement significatif qui permettra de comprendre comment la maladie se propage. Un système toutefois difficile à mener avec l’arrivée du variant omicron, souligne Pedro Sanchez.

Concrètement, ce qui changera, ce sera le système de surveillance du virus et non le traitement de la maladie.

Pour Adolfo Garcia Sastre, directeur de l’Institute for Global Health and Emerging Pathogens à l’hôpital Mount Sinai de New York, il est peu probable que d’autres variants ne se reproduisent d’ici l’hiver prochain et prédit que le coronavirus se transforme en une maladie saisonnière. « Il semble que le virus atteigne un équilibre, comme cela s’est produit avec la grippe ; par exemple, la pandémie de 1918, qui a d’abord causé de nombreux décès, mais qui au bout de deux ou trois ans s’est installée comme un virus saisonnier », ajoute le virologue.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Lecocq Annie, lundi 10 janvier 2022, 20:05

    Depuis le début je dis que le covid est une grippe pas plus. Mais la peur et la panique aidant, les gens se sont rués sur les hôpitaux et même certains médecins généralistes envoyaient leurs clients ( patients) à l'hôpital.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 11 janvier 2022, 10:30

    Vous êtes frustrée, Ma Dalton? Il est vrai que le Vranken n'est plus en promotion "au" Delhaize (ni au Lidl). Sans avoir l'air d'y toucher, vous êtes une sale petite propagandiste antivax.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 11 janvier 2022, 9:34

    <LecoCq A> dans toute la splendeur de sa brillante intelligence... Retour au poulailler fissa pour vous, "graine de volaille". Inutile de passer par la case "généraliste", il ne peut plus rien pour vous.

  • Posté par J.-M. Tameyre, mardi 11 janvier 2022, 4:04

    @Lecocq - Vous n'avez MÊME PAS lu l'article qui ne dit RIEN de ce que vous affirmez. Nous savions que vous êtes d'une stupidité abyssale mais en plus vous avez prouvé que vous êtes une FAINÉANTE. La première est souvent sœur de la seconde !

  • Posté par Bouko Christian, lundi 10 janvier 2022, 22:38

    il faut lire l'article en entier et ne pas se contenter d'un titre qui semble aller dans le sens de votre (fausse ) opinion : "Concrètement, ce qui changera, ce sera le système de surveillance du virus et non le traitement de la maladie."

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Présidentielle en Italie: un nouveau tour pour rien

Un nouveau tour de scrutin pour rien: déterminés à écarter de la compétition présidentielle le Premier ministre Mario Draghi, dont l’élection pourrait provoquer la chute du gouvernement, les partis politiques italiens n’étaient toujours pas tombés d’accord jeudi sur une candidature alternative.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs