Accueil Sports Cyclisme Route

Remco Evenepoel enfin maître de son destin

Contrarié ces deux derniers hivers, le Brabançon aborde 2022 comme un coureur « normal », sans souci particulier. Il lui appartient désormais d’étaler, sur la route, le panel de ses énormes possibilités dans des épreuves d’envergure.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Voici douze mois, au même endroit, mais à l’abri de la presse qui n’avait pas été autorisée (confinement partiel) à intégrer la somptueuse tour de contrôle de l’hôtel Suitopia qui sert de retraite à l’équipe Quick Step à Calpe, Remco Evenepoel rongeait son frein en faisant de légères courses à pied le long de la plage et en s’astreignant à de longues séances de rééducation dans la piscine. Pendant ce temps, ses camarades s’entraînaient sur le vélo. Les médecins avaient été formels quelques semaines plus tôt : le Brabançon avait repris la bicyclette bien trop tôt, sa position sur la bécane était scabreuse car sa grave blessure au bassin n’était tout simplement pas résorbée.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Tirreno-Adriatico, du sur-mesure pour Evenepoel

Le parcours de la « Course des deux Mers » a été dévoilé ce jeudi. À la simple lecture des étapes, le duo Evenepoel-Alaphilippe (Quick Step) pourra se régaler en tentant, peut-être, de titiller le tenant du titre, Tadej Pogacar.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs