Accueil Monde Europe

Italie, France: ce qui change cette semaine pour les Belges qui veulent aller dans ces pays

Tandis que l’Italie resserre la vis contre les non-vaccinés, la France s’apprête à imposer une dose booster pour bénéficier d’un pass sanitaire valide. Des mesures qui visent à ralentir la propagation du variant omicron.

Temps de lecture: 3 min

Le Premier ministre italien Mario Draghi a remis la pression lundi sur les personnes non-vaccinées, les estimant à l’origine de « la plupart des problèmes » du pays, en proie à une forte propagation du variant omicron. Du côté de la France, du changement aura lieu dès ce 15 janvier avec l’entrée en vigueur du nouveau pass sanitaire.

La France resserre la vis

A partir du 15 janvier 2022, toutes les personnes âgées de 18 ans et plus devront avoir reçu leur dose de rappel au maximum 7 mois après leur dernière injection ou infection au covid pour bénéficier d’un pass sanitaire valide en France, explique le SPF Affaires étrangères.

Toutes les personnes qui font leur dose de rappel disposeront d’un nouveau QR code, qui deviendra valide 7 jours après leur injection qu’il s’agisse d’une 2e dose, d’une 3e dose ou plus. Ce sera donc le nouveau pass sanitaire à présenter dans les lieux et événements où il est exigé.

Pour les personnes qui ne font pas leur rappel dans les délais requis, le QR code de leur précédent certificat de vaccination sera désactivé, leur précédent certificat de vaccination valant pass sanitaire ne sera donc plus valide.

Pour rappel, comme l’explique le SPF affaires étrangères depuis le 15 décembre 2021, les règles relatives au « pass sanitaire » pour les personnes de 65 ans et plus, et les personnes vaccinées avec du Janssen sont les suivantes :

– Pour les personnes âgées de 65 ans et plus : si plus de 7 mois se sont écoulés depuis la complétude de leur schéma de primo-vaccination, elles doivent recevoir un rappel vaccinal

– Pour les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen (quel que soit leur âge) : si plus de 2 mois se sont écoulés depuis leur unique vaccination, elles doivent recevoir un rappel vaccinal.

L’Italie renforce les restrictions contre les non-vaccinés

Selon de nouvelles mesures entrées en vigueur lundi, les personnes non-vaccinées contre le covid-19 ne peuvent se rendre au restaurant, au cinéma, à la piscine ou dans les clubs de sport ni prendre les transports publics, alors que les écoles ont rouvert.

Seules les personnes récemment remises du covid-19 sont exemptées de cette obligation qui représente un nouveau renforcement des restrictions imposées aux non-vaccinés face à l’augmentation des infections, y compris chez les enfants.

« La plupart des problèmes que nous connaissons aujourd’hui sont dus au fait qu’il existe des personnes non-vaccinées » qui « sont beaucoup plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie » et « mettent les hôpitaux sous pression », a déclaré Mario Draghi lors d’une conférence de presse lundi soir, alors que le pays enregistrait plus de 100.000 nouvelles contaminations en 24 heures.

L’Italie a par ailleurs annoncé la semaine dernière l’obligation vaccinale pour les personnes âgées de plus de 50 ans à partir du 15 février.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par curto calogero, lundi 10 janvier 2022, 22:42

    Deux pays , qui se comporte comme des pays autoritaires .

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 11 janvier 2022, 11:04

    Coucouche panier, Rantanplan.

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Présidentielle en Italie: un nouveau tour pour rien

Un nouveau tour de scrutin pour rien: déterminés à écarter de la compétition présidentielle le Premier ministre Mario Draghi, dont l’élection pourrait provoquer la chute du gouvernement, les partis politiques italiens n’étaient toujours pas tombés d’accord jeudi sur une candidature alternative.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs