Accueil Monde Europe

Tension avec la Russie: l’Otan espère: un «deal» politique avec Moscou et craint sinon la guerre

Les Occidentaux se mettent à table avec le Kremlin. Et se concertent avec l’Ukraine. Les Européens cherchent leurs « alternatives » aux diktats de Moscou.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Retenez votre souffle ! La semaine qui s’est ouverte lundi à Genève avec les pourparlers engagés entre Washington et Moscou est « le début d’une semaine importante pour la sécurité en Europe ». Mais, prévient aussi le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, « je ne pense pas que ces réunions vont résoudre tous les problèmes ».

La Russie renforce sans ciller la pression aux frontières de l’Ukraine, a dénoncé le nº1 de l’Otan. Malgré cette menace, qui n’a pas baissé d’un cran, malgré les exigences, maximalistes, formulées par le Kremlin, les Occidentaux se déclarent disposés à explorer la voie d’un compromis politique pour faire baisser la tension. « Pour éviter un nouveau conflit armé en Europe », clarifie Stoltenberg : l’enjeu ne serait pas moins que celui-là. A Genève, l’émissaire russe assure que Moscou n’a « pas l’intention d’attaquer ». L’Ouest croise les doigts…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Courtial Sosthène, mardi 11 janvier 2022, 17:38

    Si on souhaite approfondir : « Les perspectives qu'ouvre l'offensive diplomatique russe sur l'Ukraine sont déplorables et potentiellement dramatiques. C'est dire si les enjeux de la négociation de Genève sont énormes, et les risques de succès faibles. » https://www.telos-eu.com/fr/ukraine-la-guerre-annoncee-de-vladimir-poutine.html

  • Posté par Houbart Philippe, mardi 11 janvier 2022, 10:48

    Il serait grand temps que l'Europe crée sa propre armée (comme certains pays l'ont déjà suggérés). Quand je vois la vétusté de l'armée belge, même les Luxembourgeois sont mieux équipés. Et pas seulement faire des unités ou des bataillons U-E dans chaque pays, mais bien toute une armée. Nous sommes entre les Russes et les Américains... Ne l'oublions pas!!!.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 11 janvier 2022, 11:37

    M. Houbart, comparée à certaines autres forces, l'armée belge n'est absolument pas "vétuste", même si des efforts importants restent (et resteront toujours) à faire. Quant aux militaires luxembourgeois, s'il est très clair qu'ils sont tout particulièrement bien équipés, il faut surtout remarquer qu'ils constituent une unité très spécialisée ("reco") en nombre assez réduit, et que toute la "stratégie" repose sur une collaboration étroite avec d'autres forces "étrangères", dont l'armée belge notamment (exemple très "parlant", leur exemplaire de l'avion de transport "A400M" qui est en utilisation opérationnelle "belgo-luxembourgeoise").

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 11 janvier 2022, 8:29

    On entend à longueur de journée, "gaz russe par ci, gaz russe par là". C'est quoi l'alternative? Le gaz US? Un peu de sérieux.

  • Posté par Courtial Sosthène, mardi 11 janvier 2022, 12:19

    Malgré les litiges, on se rendra mieux compte de l’alternative méditerranéenne sur cette carte : https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/liban-gaz . D’autres alternatives peuvent aussi se concevoir en analysant cette autre carte, même si cela exigerait de créer une espèce de « bouquet » de fournisseurs : https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/methaniers

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs