Accueil Sports Football Football à l'étranger

CAN 2022: notre onze des joueurs susceptibles de faire vibrer cette compétition

La Coupe d’Afrique des Nations 2022 débutait ce dimanche par le match d’ouverture du Cameroun face au Burkina Fasso.

Temps de lecture: 5 min

Comme chaque année, la CAN est l’occasion de voir jouer le gotha des joueurs africains dans le monde. Et pour ne pas changer, de nombreuses stars seront présentes dans cette édition. Pour vous, nous avons dégoté les onze joueurs phares susceptibles de faire vibrer cette CAN 2022.

Gardien

Mendy (Sénégal). Edouard Mendy s’est imposé en numéro 1 incontestable à Chelsea depuis son arrivée en provenance du Stade Rennais en 2020. Avec les Blues, il a remporté la Ligue des champions en 2021. Il fait tout simplement partie des meilleurs gardiens au monde. Le Sénégalais servira donc de rempart aux Lions de la Teranga. Positif au covid 19, il a raté le premier match des siens laissant place au remplaçant Seny Dieng qui a laissé ses cages inviolées.

Défenseurs

Koulibaly (Sénégal). On ne le présente plus, le défenseur napolitain élu trois fois d’affilée meilleur défenseur de Série A de 2017 à 2019 a déjà largement fait ses preuves. Sous les ordres d’Aliou Cissé, il est également le capitaine de son équipe. Positif également au covid 19 il n’a pas joué dans le match d’entrée où les siens se sont imposés 1-0.

Bensebaini (Algérie). Arrivé en provenance de Rennes en 2019, le robuste défenseur algérien fait désormais les beaux jours du Borussia Mönchengladbach en Bundesliga. En manque d’un leader défensif avec un bloc souvent trop fébrile, les Algériens peuvent désormais compter sur Ramy Bensebaini au poste d’arrière gauche depuis 2017.

FBL-AFR-AFCON-2021-2022-MAR-GHA

Hakimi (Maroc). Achraf Hakimi est actuellement un des meilleurs joueurs évoluant à son poste. En tant qu’arrière droit, il pratique un football très offensif avec une grosse explosivité. Un peu à la surprise de tous, il avait quitté le Real Madrid pour l’Inter de Milan en 2020. Tout fraîchement arrivé à Paris, il a déjà 41 sélections pour seulement 23 ans.

Médians

Mahrez (Algérie). On se souvient tous de son somptueux coup franc face au Nigéria en demi-finale de la CAN 2019 offrant ainsi un ticket pour la finale. Capitaine de la sélection algérienne, tenante du titre continental, Riyad Mahrez est attendu au tournant durant cette CAN. Malgré des prestations moins convaincantes en sélection depuis quelques mois, les supporters de l’Algérie attendent de lui des prestations aussi bonnes qu’avec son club de Manchester City.

FBL-AFR-AFCON-2021-2022-ALG

Partey (Ghana). International ghanéen depuis 2016, il n’a donc évidemment pas connu la magnifique aventure du Ghana en Coupe du Monde 2010. Cette nation qui depuis des années est en pleine reconstruction pourra compter sur Partey ainsi que de jeunes joueurs prometteurs tels que Paintsil, Kudus ou encore Sulemana.

SOCCER-NATIONS-MAR-GHA_REPORT

Kessié (Côte d’Ivoire). L’international ivoirien est un joueur complet qui malgré son physique impressionnant est assez agile et doté d’une bonne vision de jeu. Il fait les beaux jours dans le milieu du Milan AC accompagné d’un certain Ismaël Bennacer (Algérie). Courtisé par de gros clubs anglais il est en pleine progression depuis son arrivée en Lombardie et compte regoûter à la saveur du succès avec les éléphants.

Gueye (Sénégal). C’est un des joueurs les plus capés du groupe avec au compteur 86 sélections. Sous des airs de garçon réservé c’est un joueur qui effectue un énorme travail défensif dans l’ombre. Il a évolué cinq années en Angleterre à Aston Villa ainsi qu’à Everton avant d’arriver au Paris Saint-Germain. Il s’est très vite adapté au championnat français et fait mine de titulaire presque indiscutable auprès de Pochettino.

Attaquants

Salah (Egypte). Mohamed Salah est dans la forme de sa vie avec son club de Liverpool, en Angleterre. Il a remporté le titre de Ballon d’Or africain en 2017 et 2021. Après une Coupe du Monde 2018 affichant 0 point au compteur et une élimination en huitième lors de la dernière CAN, Salah devra user de ses qualités techniques hors norme dans un effectif bien pauvre.

FBL-AFR-AFCON-CMR-EGY

Haller (Côte d’Ivoire). Intenable depuis le début de saison avec l’Ajax Amsterdam, l’attaquant ivoirien a inscrit 10 buts en 6 matchs devançant même le redoutable Lewandowski. L’ancien joueur de Francfort âgé de 28 ans n’a rejoint la sélection ivoirienne qu’en 2020 avec déjà 3 buts en 8 rencontres. Pour rappel, le dernier titre des éléphants à la CAN remonte à 2015.

Mané (Sénégal)  .Doté d’une capacité de percussion et d’un dribble digne des meilleurs d’Europe, l’homme fort de Klopp qui affole les défenses de Premier League tentera de faire mieux que l’édition précédente. Son équipe s’était inclinée face au tenant du titre l’Algérie sous le plus petit score de 1-0. Le Sénégal qui n’a jamais gagné la CAN est toujours à la recherche de son premier grand titre.

Quelques joueurs prometteurs…

À côté de ça, quelques jeunes joueurs sont aussi très prometteurs. Les voici.

Kudus (Ghana). Âgé de tout juste 21 ans, Mohammed Kudus évolue au poste de milieu offensif à l’Ajax Amsterdam. Habitué à un jeu technique et porté vers l’avant, il évoluera aux côtés de joueurs d’expérience comme les frères Ayew ou encore Thomas Partey d’Arsenal.

El Nesyri (Maroc). Le natif de Fès portera l’attaque de la sélection du Maroc qui peine à briller sur la scène internationale avec un dernier succès en Coupe d’Afrique des Nations datant de 1976. Attaquant redoutable en Liga dans les rangs de Séville, il fait figure de leader avec déjà 40 caps pour les Lions de l’Atlas.

Haidara (Mali). Du haut de ses 24 ans, Amadou Haidara est devenu un élément important pour le club allemand du RB Leipzig. Il est également une pièce maîtresse du milieu de terrain des Aigles du Mali qui font partie des outsiders de cette CAN 2021.

Tapsoba (Burkina Faso). Malgré une longue blessure qui l’a éloigné des terrains pendant plusieurs mois, le joueur du Bayer Leverkusen est un des défenseurs les plus courtisés d’Europe. Positif au Covid et donc absent face à la défaite contre le Cameroun 2-1, Edmond Tapsoba est le leader de la défense du Burkina Faso et va tout faire pour réaliser un aussi bon parcours qu’en 2013.

Sulemana (Ghana). L’international ghanéen est en train de se révéler à l’Europe. Avec 4 réalisations depuis le début de saison à Rennes et seulement 7 sélections, sa fougue, sa rapidité et son toucher de balle apporteront un vent de fraîcheur à une sélection qui cherche à revenir sur le devant de la scène et à atteindre de nouveau le dernier carré de la CAN.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir