Accueil Monde Europe

Au rythme actuel, plus de 50% des Européens seront touchés par omicron d’ici 2 mois, selon l’OMS

Le « raz de marée » omicron inquiète l’Organisation mondiale de la santé.

Temps de lecture: 1 min

Inquiète du « raz de marée » d’omicron, la branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé a estimé mardi que plus de 50 % des Européens pourraient être touchés par omicron d’ici deux mois, à cause du rythme actuel de contamination.

« À ce rythme, l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) prévoit que plus de 50 % de la population de la région sera infectée par omicron dans les six à huit prochaines semaines », a dit le directeur de l’OMS Europe, Hans Kluge, lors d’une conférence de presse en ligne, soulignant que ce variant présentait des mutations « lui permettant d’adhérer plus facilement aux cellules humaines, et pouvant infecter même les personnes qui ont été préalablement infectées ou vaccinées ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par massacry olivier, mardi 11 janvier 2022, 16:57

    Ernotte-tête-à-claque, tu as de la chance de n'être qu'un quidam, un moins de rien, tu serais journaliste ou médecins un procès pourrait t'être intenté tant tout tes post sont des intox, de la désinformation nuisible pour la santé de tous. Exemple < l'immunité acquise est la sortie de crise>, oui mais pas au sens où tu l'entends < les vaccins ne confèrent aucune immunité>, ailleurs < les vaccins nuisent notre immunité naturelle>, pas de chance les vaccins provoquent une immunité acquise très, mais pas absolue, ni éternelle, contre le virus. <Les gens en bonnes santés et de moins de 65 ans ne risquent rien>, < et>? inclusif? , car voila pas de bol, pour la Xème fois, rapport de l'Athi, 28 % des français sans comorbidités ont été hospitalisés, tes propos reviennent à jouer à une roulette russe à trois balles, à promouvoir un eugénisme de masse. N'oublions pas non plus l'explosions des hospitalisations des gosses ici et ailleurs, à des niveaux jamais attient, mais bon s'ils sont jeunes ils ne devaient pas être < sain>, aussi tu t'en fous, bien fait pour eux? <Les trois quarts des patients en rea' sont des doubles ou des triples vaccinés>, faux encore. Dernier rapport hebdomadaire de Sciensano, p 30, pour la période du 20 décembre au 2 janvier, 23.9 patients en moyenne journalière furent admis au SI, 13.1 n'étaient pas vaccinés, 5.9 l'étaient à trois doses, et 4.9 à deux doses. Là on est avec des chiffres absolus, et caramba les non vaccinés l'emportent haut la main, loin d'un quart. En bref la vaccination réduit le risque d'admission aux SI de 100 %pour les 12-17, de 92% pour les 18-65, et de 57% pour les plus de 65 ans. A force de répandre tes intox, faudra pas venir t'etonner qu'on te manque de respect !

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 11 janvier 2022, 17:59

    Votre réquisitoire est entièrement fondé, Monsieur Massacry. C'est une chose que de défendre une idée noble et pertinente; et en utilisant des arguments factuels ... c'en est une autre comme <avatar Ernotte> que de (tenter de) propager une idéologie en usant de mensonges de manières répétitives; surtout que ces infox ont déjà été moultes fois démontés.

  • Posté par Coppens Jean-pierre , mardi 11 janvier 2022, 12:50

    Le fait que 50 % des Européens risquent de contracter le Covid est un argument de plus pour la vaccination, au moins pour les personnes fragiles et les plus de 50 ans. Les non vaccinés passeront plus difficilement entre les gouttes, comme l’a dit O. Véran , le ministre français de la Santé. Comme un non-vacciné a entre 8 et 10 fois plus de risques d’être hospitalisé en soins intensifs s’il contracte le virus, cela devrait faire réfléchir. A chacun d’évaluer les risques qu’il prend, en ne se faisant pas vacciner ou en n’appliquant pas les gestes barrière.

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 11 janvier 2022, 12:41

    Ceci explique qu'il ne sert plus à rien de tracer et de dépister tous azimuts. Réservons le testing PCR aux symptomatiques, la quarantaine et les soins aux malades. Vaccinons tous ceux qui ne le sont pas, pas assez ou plus assez récemment.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 11 janvier 2022, 18:14

    Monsieur Moriaux. Il est extrêmement périlleux (hasardeux) d'essayer - seul - de changer des règles qui ont été édictées par une foultitude d'experts/ spécialistes ... après des débats contradictoires interminables et avec parfois l'aval du "conseil d'état"... sur des sujets où nous ne sommes que des profanes (c'est mon humble cas). Votre "...qu'il ne sert plus à rien..." me parait donc un tantinet présomptueux . Mais ce n'est que mon avis... (Montesquieu ne disait-il pas :"Ne touchez aux lois qu'avec une main tremblante" ? ).

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs