Accueil Belgique Politique

Démission de Crucke: Adrien Dolimont, la surprise du chef

Pour succéder à Jean-Luc Crucke au gouvernement wallon, Georges-Louis Bouchez a choisi un quasi inconnu, échevin à Ham-sur-Heure-Nalinnes et chef d’entreprise.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Georges-Louis Bouchez, le président du MR, a créé la surprise ce mardi matin en désignant Adrien Dolimont pour succéder au démissionnaire Jean-Luc Crucke au sein du gouvernement wallon. Le nouveau venu hérite intégralement des compétences de son prédécesseur : le budget et les finances, le plus gros morceau de son portefeuille, mais aussi les aéroports et les infrastructures sportives.

A 33 ans à peine, Adrien Dolimont bénéficie d’une grosse promotion. Mais il affiche déjà une belle expérience en politique, dans sa commune de Ham-sur-Heure-Nalinnes, près de Charleroi. En 2006, à 18 ans à peine, il y devenait échevin, le plus jeune de Belgique à l’époque. Aujourd’hui, il est à la fois échevin des finances et président du CPAS, des mandats auxquels il devra renoncer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, mercredi 12 janvier 2022, 12:29

    Ces critiques sont insignifiantes comme si le fait de conjuguer des responsabilités industrielles et un mandat électif au niveau communal était insuffisant pour diriger un ministère; faut-il donc nommer des fils de..., .des adeptes du jargon politicien ou pis des spécialistes du socio culturel pour affronter un mur de dettes accumulées depuis des décennies non pour investir mais pour alimenter la manne des dépenses non productives...C'est sans doute aussi pour cette raison que Crucke s'est enfui pour se planquer et laisser la suite à un autre ...La dette avoisine les 200% du PIB ce qui est intenable vu la hausse inexorable des taux d'intérêt et vaudrait à la Région l'intervention du FMI si elle était un Etat indépendant.

  • Posté par Jean Luc, mardi 11 janvier 2022, 22:36

    Heorges-Louis, méfie-toi, mon petit. À tes costards prétentieux et ta grosse montre de Johnny, on pourrait vite préférer la décontraction et la simplicité du nouveau venu... Seul bémol : c'est un politicien aussi. Mais en tout cas, bon dieu, CANGE DE MONTRE, celle-là fait bourrin parvenu !

  • Posté par Backelant Evelyne, mardi 11 janvier 2022, 16:43

    Dans tous les cas, nous vous assurons un ROI (en français c'est retour sur investissement) de min 14% et un remboursement de votre investissement en max 7 ans. Voilà l'entreprise esi-solar ( https://esi.solar/ ) dont notre nouveau Ministre en est le "Directeur commercial". Un homme qui comme GLB ne passa pas au Élection de 2019 et qui comme lui ne fut élu que dans son patelin "Communale" sans autres mandats... Nous avons un GLB pro nucléaire qui vient de mettre un jeune entrepreneur wallon pro photovoltaïque comme Ministre du budget en Wallonie...

  • Posté par Noelb Renzo, mardi 11 janvier 2022, 14:23

    Enfin ! De la jeunesse, de l'ambition, sortir enfin de la misère wallonne, fruit d'une gestion de gauche de plusieurs décennies. Il faudra du temps mais c'est possible.

  • Posté par collin liliane, mardi 11 janvier 2022, 16:03

    @ ONCKELINX DANIEL Vous oubliez la région wallonne et ses prêts ineptes à Mittal, faits sous la pression de la FTGB.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Coronavirus: mini-guerre scolaire en vue sur les mesures

Comme attendu, l’école est fortement perturbée par le variant omicron. Entre ceux qui veulent encore assouplir et ceux qui jugent que cela serait irresponsable, la tension est palpable. Une réunion conjointe des ministres de la Santé et de l’Enseignement est annoncée pour mercredi.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs