Accueil Opinions Chroniques

«Variations»: Le Covid Safe Ticket est-il discriminatoire?

Dans le débat autour du CST, il est important de souligner que cet outil ne sert pas à nuire à une catégorie déterminée de la population, mais à accorder des libertés sous condition aux citoyens qui ne présentent pas de danger particulier pour autrui...

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 6 min

Cela fait déjà un certain temps que l’on accuse le Covid Safe Ticket (CST) d’être discriminatoire, et ce ne sont pas les propos hallucinants d’Emmanuel Macron, en France, qui vont calmer le jeu. Déclarer que l’on a très envie d’« emmerder » les non-vaccinés alimente le procès fait aux autorités, puisque vouloir nuire à une catégorie sociale est bien de la discrimination.

Mais ce n’est pas cela qui se joue en Belgique. Le CST n’est pas un pass vaccinal, et si le monde politique pousse les non-vaccinés à changer d’attitude, il n’a jamais dit vouloir leur nuire. Cependant, cela ne règle pas la question de fond : le CST est-il discriminatoire ? La cour d’appel de Liège a répondu par la négative sur le plan juridique, mais on peut aussi aborder la question de manière sociologique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par curto calogero, jeudi 20 janvier 2022, 15:03

    Le CST, est né, pour cacher, l'échec du suivi du tracing, fautes de moyens accordé pour le suivi des personnes à risques.

  • Posté par curto calogero, jeudi 20 janvier 2022, 15:01

    Les vacciner, font courir un risque plus important, beaucoup de vacciner contaminé, circule sous le couvert de leurs CST, ils peuvent contaminé sans aucune restrictions.

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 16 janvier 2022, 19:00

    La cour d'Appel de Liège a tranché : le CST est bien proportionné et n'est pas discriminatoire. Point barre.

  • Posté par Giefvan Agathe, vendredi 14 janvier 2022, 14:09

    Décevant De Coorebyter. Au lieu d'exposer les pour et les contres, il part d'une position a priori et s'efforce de la justifier à l'aide de sophismes. Comme si la religion n'était pas le résultat d'un choix, réversible. Certes certains sont conditionnés par leur milieu, mais la même chose est vraie pour les non vaccinés. Mais de toute façon, priver les gens de vie sociale pour leurs choix conduit alors à nous interdire l'entrée parce qu'on n'est pas baptisé (mettant ainsi en danger le salut de ceux qui y croient, exactement comme la vaccination) ? Ou les porteurs de kippa ou d'un hidjab, ou parce qu'on n'en porte pas ? Déjà on m'interdit de me promener en maillot de bain ! Et les toilettes publiques ? Ségrégation sur base du sexe, discrimination des LGBTXetc.

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 14 janvier 2022, 20:07

    Pas bien verstaan : Vous vouloir promener SANS maillot de bain (bloot?) avec Kippa et dans les toilettes publiques ? Mais ça faire te veel diskirimination sexuelle LGBT porno X ! Verdorie !

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica sur les mesures sanitaires: l’approche de la Cour européenne des droits de l’homme

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : il est plus que probablement inexact d’affirmer que les mesures sanitaires contre lesquelles s’élèvent des protestations, dans leur principe, violent les droits fondamentaux. En revanche, on peut attendre que la mise en œuvre de ces mesures impose des exigences de transparence et de cohérence aux autorités publiques.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs