Accueil

Polémique éteinte à Ham-sur-Heure-Nalinnes

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

A Ham-sur-Heure-Nalinnes, où Adrien Dolimont est jusqu’à présent échevin des finances et président du CPAS, le MR est ultra-dominant. En 2017, un accord entre libéraux était intervenu : à défaut de laisser la tête de liste au trentenaire, le bourgmestre Yves Binon céderait son mandat à son dauphin en cours de mandature. En vue de l’échéance toutefois, le libéral a changé d’avis. On allait au clash.

La désignation d’Adrien Dolimont règle le problème, celui-ci change de division en partant à Namur. En marge de la présentation du nouveau ministre, Georges-Louis Bouchez a expliqué que l’actuel bourgmestre restera en charge jusqu’à la fin de la mandature communale, au moins.

Cette épine hors du pied, le président du MR n’est pas complètement heureux pour autant, et il l’a fait savoir en conférence de presse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs