Accueil Culture Cinéma

Emmanuel Carrère à propos de «Ouistreham»: «Oui, il y avait un risque d’obscénité, de caricature»

En adaptant le livre de Florence Aubenas qui s’était immergée, anonymement, dans le monde des « agents de propreté », Emmanuel Carrère y ajoute un élément de fiction qui interroge l’ambiguïté de la démarche.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 14 min

Écrivain du réel, Emmanuel Carrère est l’auteur de L’adversaire (consacré à l’affaire Romand), D’autres vies que la mienne, Limonov, Le royaume… Il débuta pourtant comme critique cinéma et réalisa lui-même en 2005 l’adaptation de son roman La moustache. Mais rien ne le prédisposait à réaliser l’adaptation du Quai de Ouistreham, récit par la journaliste Florence Aubenas d’une immersion dans le monde dans le monde des « agents de propreté ».

Qu’est-ce qui vous a amené à réaliser ce film ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs