Accueil Culture Cinéma

«Scream», c’est la base!

Il y a 26 ans, un tueur en série baptisé Ghostface s’en prenait aux jeunes gens de Woodsboro. On pensait ses méfaits achevés, mais voilà qu’un cinquième film de la saga le « ressuscite »…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Si l’on doit à Wes Craven, disparu en 2015, quelques incontournables du cinéma de genre ( La colline a des yeux en 77, La dernière maison sur la gauche en 72 ou Les Griffes de la nuit en 84), Scream , arrivé sur nos écrans en 1996, compte à bien des égards. Mélange parfait de « slasher », d’humour et de « whodunit », il propose un personnage de méchant emblématique (ou du moins, un masque, le « ghostface »), autrement plus expressif que ses réputés prédécesseurs (Michael Myers dans Halloween , Leatherface dans Massacre à la tronçonneuse , Jason Voorhees dans Vendredi 13 …). Eh oui, le tueur de Scream

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs