Accueil Culture Cinéma

Juliette Binoche: «Il faut renouer des liens avec ceux qui aident. Redevenir humain»

L’actrice française voulait depuis longtemps jouer une femme de ménage en hommage aux « petits métiers » si nécessaires. « Le quai d’Ouistreham », de Florence Aubenas, lui donnait une formidable occasion. Elle a su convaincre la journaliste que le film se fasse. « Ouistreham », d’Emmanuel Carrère, sort ce mercredi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 9 min

Juliette Binoche n’a jamais été du genre à « laisser tomber ». Sa carrière, qui débute au milieu des années 80 avec Godard, Doillon et surtout Rendez-vous, d’André Téchiné, est jalonnée de choix forts, de rencontres provoquées, d’envies assumées, de quêtes de l’exception. Quand elle découvre le récit immersif de Florence Aubenas, Le quai d’Ouistreham, où elle se fait engager comme femme de ménage pour connaître cette précarité, elle n’a qu’un désir : jouer ce personnage à l’écran pour « rendre visibles les invisibles ». Et c’est sa force de conviction qui permettra au film de se faire, avec Emmanuel Carrère à la réalisation.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs