Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: le nombre de décès dans les villes touchées tôt par omicron en forte hausse

Comme en Europe, le variant omicron se propage à une vitesse étonnante de l’autre côté de l’Atlantique. Les données de certaines grandes villes américaines indiquent ce que pourrait être l’impact du variant omicron sur les décès et les contaminations.

Temps de lecture: 2 min

Le variant omicron est devenu dominant aux Etats-Unis peu avant la semaine de Noël. Les graphiques publiés pas le New York Times ce week-end montrent une forte augmentation des décès dans les villes touchées tôt par le nouveau variant telles que New York, Boston et Chicago.

Les données que montrent ces graphiques indiquent que les décès ont suivi les contaminations (avec trois semaines de décalage) à une proportion légèrement inférieure à ce qu’a connu le pays lors des pics précédents, expliquent nos confrères du New York Times. Mais avec la vitesse de propagation du variant et l’augmentation rapide des contaminations, même une proportion plus faible de morts pourrait être dévastatrice pour les Etats-Unis.

Actuellement, un nombre important de patients américain sont admis en soins intensifs ou ventilés. Du jamais vu depuis l’hiver dernier. Une situation qui risque de s’aggraver avec le manque de personnel dû aux contaminations.

Dans un autre graphique, le NYT montre que les personnes vaccinées sont beaucoup moins susceptibles d’être hospitalisées. En effet, une grande partie des patients infectés à New York par le variant omicron qui se trouvent aux soins intensifs ne sont pas vaccinées ou ont un système immunitaire très faible.

À lire aussi NoValueFoundForName

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par massacry olivier, mardi 11 janvier 2022, 23:07

    Un simple rhume disent les têtes à claques.

  • Posté par J.-M. Tameyre, mardi 11 janvier 2022, 19:31

    Allez Adolphe le Bonimenteur, Ernotte la Linotte, la Nihil Lecocq vous encore nous dire que tous les journalistes sont achetés par Big Pharma, que tout ceci n'est qu'une grippe de rien du tout et que l'immunité collective (laquelle franchement : depuis qu'ils en parlent !) va protéger tout le monde. Comme si les faits et les chiffres pouvaient mentir !

  • Posté par Courtial Sosthène, mardi 11 janvier 2022, 19:04

    Je sens que les debunkers vont avoir du boulot…

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs