Accueil Monde Europe

L’Agence européenne des médicaments: «La propagation rapide du variant omicron pourrait conduire à la fin de la pandémie»

Avec la montée en puissance du variant omicron, le débat sur une dose « booster » prend de plus en plus d’ampleur. L’EMA s’abstient pour l’instant d’en recommander une.

Temps de lecture: 3 min

L’Agence européenne des médicaments (EMA) est sceptique quant à l’administration répétée de doses de rappel tous les trois ou quatre mois. « Ce n’est pas une stratégie durable à long terme », a déclaré le responsable de la stratégie de vaccination, Marco Cavaleri, lors d’un point de presse ce mardi.

Alors que la première campagne de rappel est en cours de déploiement en Europe, les personnes âgées de pays tels qu’Israël et le Chili reçoivent entre-temps une quatrième dose de vaccin contre le covid-19. Avec la montée en puissance du variant omicron, le débat sur une dose « booster » prend de plus en plus d’ampleur. L’EMA s’abstient pour l’instant d’en recommander une.

« Nous n’avons pas vu de données pour soutenir cette approche. Bien qu’un rappel supplémentaire puisse être envisagé dans le cadre d’un plan d’urgence, une vaccination répétée à intervalles rapprochée ne serait pas une stratégie durable à long terme », a répondu M. Cavaleri. Pour les personnes les plus vulnérables, en particulier celles dont l’immunité est réduite, la situation peut être différente, a-t-il ajouté.

L’EMA craint non seulement que des rappels répétés puissent « surcharger » le système immunitaire, mais aussi que la population se lasse de la vaccination. Une stratégie à plus long terme doit donc être envisagée. Dans un scénario où la pandémie se transforme en endémie, par exemple, on pourrait envisager une injection au début de la saison d’hiver, a déclaré le responsable de la stratégie de vaccination au niveau européen.

Cavaleri estime qu’il est possible que la propagation rapide du variant omicron puisse conduire à une situation endémique. Le variant hautement contagieux pourrait agir comme « un stimulant naturel », a-t-il fait valoir.

Entre-temps, cependant, le monde est toujours en situation de pandémie et les dernières données suggèrent, selon l’EMA, que les personnes vaccinées sont mieux protégées contre les formes graves que celles qui n’ont reçu que la vaccination de base. Par exemple, les données britanniques montreraient que la protection contre les hospitalisations augmente à 90 % après la troisième dose.

Par ailleurs, l’EMA ne s’est pas non plus prononcée sur une dose de rappel pour les mineurs. L’agence évalue actuellement une demande de Pfizer-BioNTech pour les jeunes de 16 et 17 ans, et M. Cavaleri s’attend à ce que le fabricant du vaccin soumette bientôt une demande pour les jeunes de 12 à 15 ans.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 12 janvier 2022, 19:59

    Évitons les inepties de nos habituels assistants virtuels . Rien de nouveau publié ici ; je cite : "Entre-temps, cependant, le monde est toujours en situation de pandémie et les dernières données suggèrent, selon l’EMA, que les personnes vaccinées sont mieux protégées contre les formes graves que celles qui n’ont reçu que la vaccination de base. " . Fin de citation. Et pour le reste "L'EMA s'ABSTIENT " . Merci les désinformateurs.

  • Posté par Peeters R, mardi 11 janvier 2022, 20:19

    l'Omicron un vrai vaccin et bio de plus!

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 12 janvier 2022, 12:47

    Je crains que William Dalton essaye de concurrencer son frère sur le terrain de l'humour. Ce n'est pas très convaincant.

  • Posté par Courtial Sosthène, mardi 11 janvier 2022, 21:18

    Du bio issu d’un labo ? Vous rigolez ou quoi ? Le professeur Montagnier a pourtant été assez clair à ce sujet. Vous délirez complètement, mon pauvre. Vous en perdez vos classiques. Tout va bien à la maison ?

  • Posté par Ernotte Sébastien, mardi 11 janvier 2022, 20:02

    Dites, LeSoir, c est pas un peu rassuriste comme titre ça ? On aime la peur que vous nous servez depuis deux ans nous. Ça ne va pas aider la promo de xavier Counasse pour les doses multiples hors groupe a risque. Ca ne va pas aider les schtroumfs a vendre les doses enfant non plus. Attention a ne pas tomber dans le complotisme ;)

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs