Accueil Opinions Éditos

Quatre cents millions de contaminés, mais encore?

Selon l’OMS, plus de 50 % des Européens pourraient être touchés par le variant omicron d’ici deux mois. En Belgique, le politique essaye de démêler le casse-tête pour appréhender le futur de la pandémie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

La branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé a douché les esprits mardi en déclarant que plus de 50 % des Européens pourraient être touchés par omicron d’ici deux mois, en raison du rythme auquel le variant se propage. Soit 370 à 420 millions de personnes, selon la manière dont on considère la géographie du Vieux Continent. Même s’il semble qu’omicron présente une moindre dangerosité, l’ampleur de la contamination est telle qu’elle pourrait de nouveau paralyser des pans entiers de la société, sinon toute la société elle-même.

Ce week-end, Alexander De Croo et Frank Vandenbroucke ont multiplié les interventions dans les médias pour dire en résumé que le pays se tient prêt et que s’il n’est pas interdit d’espérer le meilleur, il faut aussi se « préparer au pire ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 14 janvier 2022, 15:10

    Face à ce constat amer que Covid va durer plus longtemps que prévu; ceci malgré les outils actuels et les mesures sanitaires utilisées; nous allons être obligés de faire des choix . Mais avant de devoir "couper dans le vif", j'aimerai être convaincu que TOUT a bien été tenté et utilisé (en dehors des potions magiques; gris-gris; et autres charlataneries style HCQ, antiparasitaire commençant par "i", etc.). Sachant que la vaccination RÉDUIT la transmission (sans l'empêcher à 100%) et qu'elle RÉDUIT fortement ces formes GRAVES qui encombrent nos hôpitaux ; Sachant que le "testing" ne garantit QUE le court "instant du test" (et inch allah après!) ... je pense qu'à défaut de trouver rapidement un médicament anticovid , nous allons devoir passer par la vaccination obligatoire .

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 14 janvier 2022, 14:41

    Les avis du WHO/ OMS font autorité au niveau mondial, mais il manque un organisme européen équivalent pour couvrir nos spécificités. Cela éviterait des malentendus lors de certaines prises de positions du Directeur, Dr Ghebreyesus en faveur de la répartition du vaccin dans le monde.

  • Posté par Mauer Marc, mercredi 12 janvier 2022, 20:40

    Je serais curieux de savoir quels niveaux auraient été constatés si lors des premières vagues il y a avait eu autant de tests.

  • Posté par De Blomme Dimitri, jeudi 13 janvier 2022, 13:14

    Impossible de comparer les vagues étant donné que ce sont des variant différents, des stratégies de tests différentes

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs