Accueil Culture Cinéma

La comédie «Une vie démente» domine les Magritte avec 12 nominations

La 11e édition des Magritte du cinéma sera-t-elle celle du renouveau ? Ce sont deux premiers longs-métrages, « Une vie démente » et « Un monde », qui raflent le plus de nominations.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Bonne nouvelle ! Les nominations des Magritte mettent en évidence le renouveau du cinéma belge avec l’excellente comédie Une vie démente de Raphaël Balboni et Ann Sirot, qui arrive en tête avec douze nominations, suivie de Un monde, film choc sur le harcèlement, de Laura Wandel, avec dix nominations. On espère que cet élan vers la nouvelle génération va se concrétiser lors de la cérémonie de remise de prix le 12 février prochain avec un plébiscite franc et massif. Car ces deux films, tous deux nominés dans la catégorie du Magritte du meilleur premier film, prétendent aussi aux prix les plus en vue : meilleur film et meilleure réalisation. Du suspense donc pour le Magritte de la meilleure réalisation car Laura Wandel et le duo Raphaël Balboni et Ann Sirot se retrouvent face aux cinéastes confirmés et déjà familiers des Magritte que sont Joachim Lafosse avec Les intranquilles (trois nominations) et Fabrice du Welz avec Adoration (six nominations).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs