Accueil

Le North Sea Port compte tourner en 2022 la page de la crise du coronavirus

Après des résultats encourageants en 2021, le port fusionné (Gand, Terneuzen et Flessingue) North Sea Port compte définitivement laisser derrière lui en 2022 la crise du coronavirus mais aussi les conséquences fâcheuses du Brexit.
Temps de lecture: 1 min

Le port a enregistré en 2021 une croissance de 9% de son trafic maritime de marchandises, à 69 millions de tonnes. Cela reste toutefois 4% de moins que le record de 2019. Le trafic via la navigation intérieure est lui aussi en croissance de 9% par rapport à l'année de crise 2020, à 59,7 millions de tonnes, ce qui est, dans ce cas, supérieur à l'année 2019 d'avant-crise (58,5 millions de tonnes).

Le trafic total du port atteint dès lors 128,6 millions de tonnes en 2020, soit plus de 10 millions de tonnes en plus par rapport à 2020.

Le port constate également les effets du Brexit. Si la Russie reste son premier partenaire commercial, le Royaume-Uni se retrouve désormais en troisième place, derrière le Brésil. Les États-Unis et la Suède complètent le "top 5".

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs