Accueil Monde

Les fêtes illégales qui plongent Boris Johnson dans l’embarras

Fête de Noël, pot de départ, vin et fromage au soleil,... Le gouvernement de Boris Johnson et les cercles du pouvoir sont pointés du doigt pour une dizaine de fêtes organisées en pleine pandémie quand les Britanniques devaient drastiquement réduire leurs contacts.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

— 15 mai 2020

Une photo publiée dans la presse montre le Premier ministre, sa femme Carrie (alors sa fiancée) et des collaborateurs partageant planches de fromages et verres de vin dans le jardin de Downing Street. Alors que de tels moments de sociabilité étaient proscrits durant le premier confinement, Boris Johnson a évoqué «des gens au travail, parlant de travail».

— 20 mai 2020

Une centaine de personnes sont invitées, dans un mail envoyé par le secrétaire particulier en chef de Boris Johnson, Martin Reynolds, à venir «profiter du beau temps» pour un pot «avec distanciation sociale» dans les jardins de la résidence du Premier ministre. Les Britanniques ne pouvaient alors légalement rencontrer qu’une personne à l’extérieur, dans un lieu public. Une quarantaine de personnes y auraient finalement participé, dont Boris Johnson et Carrie. Le dirigeant n’a pas fait de commentaire.

— 13 novembre 2020

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs