Accueil Sports

Interview croisée: «Les rigueurs de la ferme et du cyclisme sont comparables»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Arnaud, pourquoi votre choix du cyclisme ?

Une discipline familiale. Lorsqu’il s’est cassé une jambe en faisant du ski, mon père s’est mis au VTT pour sa rééducation car, fermier de profession, il n’avait pas le temps d’aller chez le kiné. Je l’ai donc accompagné, puis j’ai participé à ma première course, c’est aussi simple que cela. J’ai mordu à l’hameçon. Lors des rares moments de temps libres à la maison, la télévision est allumée sur les courses cyclistes, la passion concerne toute la famille, dont mon frère aîné qui roule en amateur.

Maxime Monfort, on fait tous du vélo quand on est gamin. Qu’est-ce qui fait qu’un champion émerge parfois parmi des milliers d’autres pour devenir professionnel ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs