Accueil Société

Le corps de Lamine Bangoura a été rendu à sa famille, trois ans après son décès

Lamine Bangoura a trouvé la mort à la suite d’une intervention policière en 2018 à Roulers.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

Il aura fallu trois ans et sept mois d’attente pour que Jean-Pierre et Marthe Bangoura puissent enfin se recueillir devant le corps de leur fils Lamine. Le corps du jeune homme, mort étouffé en mai 2018 lors d’un placage ventral, est resté bloqué aux pompes funèbres Benhammou depuis son décès, malgré les demandes de la famille de pouvoir l’enterrer et faire son deuil.

À côté du volet judiciaire de l’affaire (lire par ailleurs), la famille a dû attendre huit mois avant d’obtenir l’autorisation d’enterrement, après avoir essuyé le refus du juge d’instruction d’inhumer Lamine Bangoura en Guinée Conakry. La facture de la morgue s’élève alors à 8.000 euros, somme que la famille Bangoura n’a pas les moyens de payer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs