Accueil La Une Monde

Le «prof écolo» , rempart contre l’extrême droite

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Personne n’aurait parié que ce prof d’université, ancien chef des Verts autrichiens, devienne un jour le symbole du rempart contre la montée de l’extrême droite. Alexander Van der Bellen, 72 ans, n’avait aucun atout pour être un « présidentiable ». Austère, il a été pendant plus de dix ans le visage des Verts autrichiens et représente plutôt les « bobos » que les « petites gens ». L’adversaire de Nobert Hofer est néanmoins resté sur sa ligne, celle d’un défenseur d’une politique d’ouverture dans le contexte de la « crise de migrants » qui a favorisé le FPÖ. Il a pu ainsi réaliser 21 % au premier tour et ridiculiser les deux partis de la « grande coalition » (11 % chacun) qui avaient cherché à copier l’extrême droite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs