Accueil Société

Sans-abrisme: la vie sans répit d’une femme en rue

Victimes d’agressions et de violences sexuelles, les femmes sans abri n’ont pas d'endroit sûr, adapté à leurs besoins, où se poser durant la journée. C’est ce que veut créer l’ASBL L’Îlot, avec un centre de jour bas seuil pour femmes, au terme d’une recherche présentée ce jeudi au parlement bruxellois.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Moi, mon histoire, elle est tellement classique et tellement toute simple. » Cette histoire, que raconte Cindy, c’est celle qui l’a menée à la rue. « Une maman solo pour nous élever, mon frère et moi. Je m’ennuyais fortement à l’école, je n’ai pas fini mes études, mais j’ai toujours travaillé, dans des plaines de jeux ou en menuiserie. J’ai un fils de vingt ans. Puis, perte d’emploi, séparation, déménagement… J’ai perdu soixante kilos et je suis tombée dans l’alcool. J’ai toujours tout géré toute seule et là, c’est l’alcool qui a géré ma vie. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs