Accueil Économie Entreprises

Flexibilité spéciale omicron: patrons et syndicats négocient

Faut-il prévoir des mesures de flexibilité exceptionnelles et limitées dans le temps pour faire face aux quarantaines et à l’absentéisme pour cause de pandémie ? Le patronat le croit. Il veut promouvoir une batterie de mesures. Les syndicats viendront avec des propositions alternatives. On tranche vendredi.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

Patrons et organisations syndicales entament des négociations à propos d’une flexibilité spéciale omicron. A savoir : inquiets de voir les quarantaines et l’absentéisme plus généralement mettre à mal les entreprises, le patronat est preneur d’une série de mesures de flexibilité exceptionnelles et limitées dans le temps, permettant de maintenir une continuité dans la production, et de pouvoir faire face. Ils ont soumis les propositions aux organisations syndicales. Elles ont trait à des assouplissements dans la législation relative aux heures supplémentaires, aussi (surtout, dit-on), aux jobs étudiants, aux flexi-jobs, au rappel de travailleurs retraités s’il le faut. Les syndicats prennent acte, ils réfléchissent, ils ne sont pas « chauds », ils formuleront des propositions alternatives, tous se retrouveront vendredi en « groupe des dix », associant donc les partenaires sociaux.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs