Accueil Inondations en Wallonie

«C’est terrible parce que ça implique des blessures qui ne seront jamais réparées»

A 24 ans, Emmeline Van den Bosch raconte comment la crue de la Dyle a détruit le magasin de ses parents à Wavre, le 15 juillet dernier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Dans les journaux, en télévision ou en radio et sur les réseaux sociaux, des centaines de personnes ont raconté les inondations des 14 et 15 juillet derniers, avec des mots forts et des larmes au fond des yeux. La grande histoire de ce drame s’écrira au départ de ces récits personnels qui permettent de multiplier les points de vue et de confronter les constats des uns et des autres.

Pour nourrir son rapport, l’expert suisse Stucky s’était associé à l’université de Liège qui a récolté des témoignages de première main dans la vallée de la Vesdre. De son côté, la Région wallonne a entrepris de récolter tous les documents utiles pour constituer les archives de la catastrophe. Les habitants des communes sinistrées sont ainsi invités à raconter leurs souvenirs et à les envoyer au Service public de Wallonie. (1)

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Inondations en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs