Accueil Médias

Le magazine Wilfried aux abois

Fin de parcours pour le magazine sportif « Eddy » et la version flamande de « Wilfried », qui cherche à assurer sa survie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Au fond de nous, nous gardons un secret espoir ». A l’heure de débrancher la prise de Wilfried dans sa version flamande et du magazine Eddy, Quentin Jardon et François Brabant, les deux fondateurs du magazine Wilfried, s’accrochent à l’idée que cet arrêt soit plus de l’ordre de la suspension que de l’extinction et que l’un et l’autre puissent renaître de leurs cendres. Mais l’heure est grave pour Wilfried, qui se retrouve en grandes difficultés financières, et qui, pour survivre, a choisi, lors d’une assemblée générale de ses coopérateurs en décembre dernier, de réduire la voilure et de se recentrer sur son cœur de business, « le navire amiral ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, vendredi 14 janvier 2022, 20:21

    L'erreur originelle est de l'avoir baptisé Wilfried. Cela n'inspire aucune confiance, et encore moins aux francophones. Vous achèteriez un magazine de ce nom, vous ?

  • Posté par Schoonbroodt Hubert, vendredi 14 janvier 2022, 10:32

    Dommage, j’aime bien ce magazine.

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs