Accueil Sports Cyclisme Route

Coronavirus: Van Avermaet dévoile quand il effectuera sa troisième dose de vaccin

Un choix réfléchi.

Temps de lecture: 3 min

En novembre, Greg Van Avermaet, 36 ans, a été personnellement confronté au COVID-19 et il envisage d’attendre la fin des classiques pour effectuer sa troisième dose du vaccin contre le coronavirus. En stage à Denia, en Espagne, le cycliste de la formation française AG2R Citroën n’est toutefois pas trop préoccupé par les infections dans son équipe.

« C’est un sujet de discussion, mais ça ne me dérange pas. Je continue à faire ce que j’ai toujours fait, à être très prudent et à respecter les règles sanitaires indispensables. C’est tout ce qu’on peut faire. Les quatre membres du personnel sont rentrés chez eux. Nous continuons à nous entraîner et c’est une bonne chose. On a besoin d’un stage comme celui-ci pour nous amener vers le début de la saison », a soufflé Van Avermaet.

« J’ai surtout souffert de la perte du goût. Je me suis aussi isolé d’Ellen et des enfants pendant dix jours. Je ne voulais pas qu’ils l’attrapent et ne puissent pas aller à l’école. Je ne pouvais pas leur faire ça. Pendant dix jours, j’ai donc vécu dans une pièce séparée, ma nourriture était déposée sur un plateau à la porte. C’était spécial, les enfants me regardaient comme si j’étais un alien. Pour la première fois, je n’ai rien fait, absolument rien, pendant dix jours. Je lisais les journaux et regardais des séries, un tas de séries. Lesquelles ? Je ne sais pas, il y en avait beaucoup. C’était agréable pour une fois, de ne rien faire. »

« Je suis ainsi resté sans vélo un peu plus longtemps que prévu. Ça ne peut pas faire de mal, certainement après ma saison difficile. La seconde moitié, surtout, ne s’est pas déroulée comme je le voulais. Je l’attribue à ma vaccination. Depuis lors, je n’ai pas roulé à un haut niveau. Il faut vraiment la programmer à un moment opportun alors que je l’ai faite juste avant le Dauphiné, après une grosse période d’entraînement et juste avant une grosse course. Ce n’était pas une bonne idée. Normalement, je suis toujours en lutte pour une place dans le top 10 ou pour jouer un rôle dans les fins de courses. Là, j’ai même eu du mal à suivre le rythme du grupetto au Tour. J’ai souhaité m’arrêter, mais l’équipe voulait que je continue, entre autres pour notre coureur de classement Ben O’Connor. Je l’ai fait, mais j’ai épuisé mon corps encore plus. Mes valeurs sanguines n’étaient pas bonnes, les tests de l’automne l’ont montré. Mon corps se battait contre quelque chose. Donc, je ne suis pas très enthousiaste à l’idée de me faire injecter cette troisième dose maintenant. Ce sera après les classiques, ça semble être la meilleure option. »

« Je veux juste revenir à mon ancien niveau, m’immiscer de nouveau dans la bagarre et me montrer dans les finales. Je n’ai pas pu le faire dans la seconde moitié de la dernière saison. Bien sûr, je suis un peu plus âgé, mais je crois que je peux encore le faire. J’en étais encore capable au printemps 2021 et cela n’a pas disparu d’un coup. Je continue à m’entraîner dur chaque jour pour y parvenir », a conclu Van Avermaet, qui a terminé troisième du Tour des Flandres en 2021.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir