Accueil

L'Ires (UCLouvain) s'attend à une croissance de 3% en 2022

L'année 2022 devrait à nouveau être une année de forte croissance en Belgique, bien que deux fois moins forte qu'en 2021, ce qui permettrait une poursuite de la décrue du chômage, prévoit l'Institut de Recherches économiques et sociales (Ires) de l'UCLouvain dans ses dernières perspectives économiques.
Temps de lecture: 1 min

L'Ires s'attend à ce que l'économie belge affiche une croissance de 3% en 2022, après +6,1% en 2021. L'économie a ralenti en fin d'année en raison des nouvelles vagues causées par le variant omicron du Sars-Cov-2, des tensions dans les chaînes d'approvisionnement des entreprises et de la flambée de l'inflation. Autant de facteurs qui "devraient continuer à freiner considérablement la croissance de l'économie belge début 2022", estime l'Ires.

Ceci étant, les conditions sanitaires devraient s'améliorer à partir de la fin de l'hiver et les perturbations dans les chaînes mondiales d'approvisionnement devraient diminuer, ce qui permettrait ensuite un raffermissement de la croissance mais sans que celle-ci ne soit "aussi soutenue qu'elle ne l'a été en 2021".

La croissance en 2022 s'accompagnerait d'une augmentation "significative" de l'emploi. L'Ires table sur une augmentation de l'emploi d'environ 37.000 unités en 2022 et sur une diminution de quelque 13.000 unités du nombre de chômeurs.

L'Ires s'attend enfin à ce que le déficit public belge atteigne 3,2% en 2022 et à ce que l'inflation générale des prix à la consommation s'élève à 3,8% en 2022. C'est moins que le Bureau du Plan, qui table sur une inflation de 5% cette année.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs