Accueil

Les inondations en Wallonie ont eu un impact sur le prix des maisons en Flandre (ERA)

Les inondations sans-précédent qui ont touché la Wallonie en juillet dernier ont eu un impact négatif, de 4% en moyenne, sur le prix des maisons en Flandre, selon une étude réalisée par la société immobilière ERA, en collaboration avec l'université d'Anvers.
Temps de lecture: 2 min

Auparavant, le risque d'inondation n'avait pas d'influence significative sur le prix de vente d'une maison mais depuis les inondations, ce n'est plus le cas: une maison située en zone inondable en Flandre a vu son prix diminuer en moyenne de 4% ces derniers mois par rapport à un bien comparable qui n'est pas situé en zone à risque d'inondation.

"C'est tout à coup devenu un élément très important lors d'une visite", explique le CEO d'ERA, Johan Krijgsman.

"C'est quelque chose qui se voit aussi dans des études réalisées dans d'autres pays: les gens sont plus attentifs à cet aspect lorsqu'il y a des inondations et cela a un effet sur le prix", confirme Sven Damen, professeur d'économie immobilière à l'université d'Anvers. Mais "après un certain temps, cela s'estompe".

Le CEO d'ERA s'attend à ce que cet effet négatif sur les prix ne disparaisse pas. Les maisons situées en zone inondable restent cependant vendables, selon lui. "Tout est vendable. Il y a des gens qui ne trouvent pas cela si grave et qui voient d'autres avantages. C'est un élément de négociations pour les acheteurs pour faire baisser le prix. Mais il est vrai qu'un certain pourcentage d'acheteurs n'achèteront plus" ce type de bien.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs