Accueil Monde France

France: le ministre de la Santé Olivier Véran testé positif au covid

Temps de lecture: 1 min

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a été testé positif au covid jeudi à la mi-journée après « l’apparition de symptômes légers », a annoncé son entourage à l’AFP.

« Comme le protocole le veut, étant vacciné trois doses, il respectera un isolement et continuera à travailler depuis les quartiers privés de son ministère, où il réside », ont ajouté ses services.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Ernotte Sébastien, vendredi 14 janvier 2022, 1:14

    2 possibilités ; Soit c est une Xeme preuve de l inefficacité totale des injections sur l infection et la contamination. Et de la débilité de tout CST. Soit il ne s est pas injecté l arn parce qu il connaissait le bénéfice risque réel dans sa tranche d age.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 14 janvier 2022, 9:36

    <Averell Ernotte>, pour information au débile malfaisant que vous êtes, M. Olivier Véran avait reçu le vaccin AstraZeneca en "primo vaccination" ( première dose en février 2021 - [https://www.youtube.com/watch?v=MeDJGWx4-yU] ). Même cette info-là, vous arrivez à la confondre ou à la déformer. Pitoyable. Abruti un jour, abruti toujours...

  • Posté par NICODEME CLAUDE, jeudi 13 janvier 2022, 18:26

    Véran le véreux a certainement demandé à l'IHU de Marseille une prescription d'HCQ-AZT... :-)

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 14 janvier 2022, 9:37

    Décevant...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 14 janvier 2022, 9:21

    M. Nicodème, vous voir ainsi "pris en sandwich" entre deux interventions de l'abruti malfaisant <Averell Ernotte>, ne vous met vraiment pas en valeur. Sans parler de votre commentaire lui-même qui est (très) loin du "niveau de qualité" nécessaire pour obtenir un excellent "jambon-beurre"... Déjà que le pain utilisé est "bien pourri" ; le résultat final est bien peu appétissant...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en France

France: nouvelle condamnation pour Claude Guéant

Déjà incarcéré du fait d’une précédente condamnation, l’ancien ministre de l’Intérieur et secrétaire général de l’Elysée s’est vu infliger vendredi un an de prison dont huit mois ferme, dans l’affaire des sondages de l’Élysée sous Nicolas Sarkozy. Une sanction dont il va faire appel.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs