Accueil Société Enseignement

Les étudiants craignent toujours un report d’examen en deuxième session

Les établissements de l’enseignement supérieur promettent de faire leur possible pour organiser les reports d’examen en 1ère session pour les étudiants en quarantaine ou en isolement. Une promesse qui ne satisfait pas la fédération des étudiants francophones. Une pétition réclame l’obligation pour les établissements de l’enseignement supérieur de garantir une solution commune et égale pour tous les étudiants.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En ce début d’année, le variant omicron est devenu majoritaire en Belgique. Le virus se propage plus vite bien qu’il soit vraisemblablement moins pathogène. De quoi inquiéter les étudiants qui craignent de voir leur examen de janvier basculer en août et donc en deuxième session s’ils venaient à être positifs ou cas contact à haut risque.

Julien, étudiant à l’ULB : « Je pense que c’est important de présenter sa session en présentiel pour évaluer correctement nos compétences. Et la peur, c’est que des étudiants cas positifs viennent aux examens car si on l’est à son tour, certains profs n’offrent pas d’autres solutions qu’une session d’août. On en a discuté avec notre délégué qui a fait remonter nos craintes. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs