Accueil Culture Livres

Archibald d’Handrax, un bien sympathique excentrique

Bernard Quiriny fait le portrait du baron Archibald d’Handrax. Et c’est joliment décalé et transgressif.

Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Tout écrivain est quelque part un faussaire, évidemment. Mais Bernard Quiriny l’est sans doute davantage que les autres. L’écrivain belge adore les supercheries et les canulars, il crée des personnages plus vrais-faux que nature. Dans ses livres, on trouve régulièrement des œuvres imaginaires, des préfaces imaginaires et des préfaces qui deviennent le livre. Et l’on rencontre régulièrement Pierre Gould et Maurice de Saint-Guérin, célèbres écrivains connus du seul Quiriny. Dans ses contes invraisemblables et à travers ses personnages rêvés, il nous dit ce que nous sommes, nous les humains, enfermés dans nos réalités étroites et nos rêves abscons, reproduisant toujours les mêmes schémas. Et c’est précisément ce que ne fait pas le baron Archibald d’Handrax.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs