Accueil Culture Livres

Pourquoi, 400 ans après sa naissance, Molière reste un méconnu

Des rues, des lycées, des théâtres à son nom, la cérémonie des Molières, la langue de Molière. C’est, en France, un mythe national et c’est l’écrivain de théâtre de langue française le plus lu, le plus représenté et le plus traduit dans le monde aujourd’hui. Et pourtant, Molière reste, dans une large mesure, un méconnu. Il n’a pas de tombe, on ne possède pas un seul de ses manuscrits. Retrouvons-le à l’occasion des 400 ans de sa naissance, le 15 janvier 1622.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 5 min

Jean-Baptiste Poquelin a pris le surnom de Molière en devenant comédien. C’est comme ça qu’on le connaît aujourd’hui. Quasi partout dans le monde. Certaines de ses pièces viennent d’être traduites en wolof, pour pouvoir être jouées dans les townships du Sénégal, comme elles le sont déjà en arabe, en vietnamien, en russe, en chinois, etc. Molière, né en 1622 et mort en 1673, parle toujours aujourd’hui à tout le monde. Il a écrit 32 pièces, dont 30 en 15 ans, de 1668 à sa mort. Une grande partie est toujours jouée aujourd’hui, un peu partout. Particulièrement L’Avare, Le Tartuffe, Le Malade imaginaire, les Précieuses ridicules, L’Ecole des femmes, Le Bourgeois gentilhomme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Heymbeeck Joseph, vendredi 14 janvier 2022, 13:31

    Vi. Le prob c'est qu'on n'a jamais trouvé des textes écrits de sa main. Possible qu'il dictait simplement ses textes avec tout ce qu'il avait à faire..

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs