Accueil Société

Le gouvernement fédéral travaille sur le don de sang d’hommes homosexuels sans condition d’abstinence

Le gouvernement français annonçait ce mercredi que les hommes homosexuels pourraient donner leur sang sans condition d’abstinence. En Belgique aussi la Vivaldi avance dans ce sens, et souhaite réduire cette période d’abstinence à son strict minimum.

Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement français annonçait ce mercredi 12 janvier que les hommes homosexuels pourraient donner leur sang sans condition d’abstinence.

Les hommes français homosexuels devaient jusqu’à présent observer une période de 4 mois d’abstinence, même avec un partenaire fixe. Il n’y aura désormais plus aucune période d’abstinence par défaut pour les hommes homosexuels et ce à partir du 16 mars prochain.

Actuellement, en Belgique, les hommes homosexuels doivent observer une abstinence de 12 mois, même lorsqu’ils sont dans une relation avec un partenaire fixe. Les personnes qui ont une pratique sexuelle hétérosexuelle à risque doivent, elles, observer une abstinence de 4 mois.

Sarah Schlitz, secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres, à l'Égalité des chances et à la Diversité, salue dans un communiqué cette avancée chez nos voisins.

En Belgique aussi le gouvernement avance dans ce sens, et souhaite réduire cette période d’abstinence à son strict minimum.

Deux analyses de faisabilité, lancées en 2021 par le cabinet du ministre de la Santé Publique Frank Vandenbroucke (Vooruit), sont actuellement en cours de réalisation par le Service Public Fédéral Santé et l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé.

Mesure discriminatoire

Pour Sarah Schlitz (Ecolo), « se baser uniquement sur la pratique sexuelle homosexuelle, quelle qu’elle soit, des donneurs de sang est une mesure discriminatoire et envoie un signal très négatif à la communauté homosexuelle qui souffre encore de stéréotypes violents ». Et la secrétaire d’Etat d’ajouter : « Nous devons nous concentrer uniquement sur les pratiques sexuelles à risque, sans partir du principe que c’est le cas pour chaque rapport homosexuel. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par HERMAN Romuald, jeudi 13 janvier 2022, 19:13

    Ils feraient mieux de rétablir la récupération ou la neutralisation du jour du don de sang. Ah oui, l’Europe, cette antichambre de toutes les Fédérations patronales du continent, n’était pas d’accord !

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko