Accueil Sports

Cassure avec les supporters: 4.000 manifestants au Business Meeting

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Comme Roland Duchâtelet, Bruno Venanzi est aujourd’hui la cible d’une partie des supporters. Mais la situation est différente. Le premier a rapidement été honni par les fans à tel point que, deux ans après son arrivée, il songeait déjà à revendre le club. Le 26 mai 2013, après un 7-0 contre Gand, il avait viré son coach Mircea Rednic, apprécié des sympathisants rouches, pour le remplacer par Guy Luzon tout en annonçant s’être versé 20 millions de dividendes. La fracture était trop profonde avec un président gérant le club comme une entreprise, en oubliant les paramètres résultats et passion propres au monde du foot. Louis Smal, président de la Famille des Rouches et proche d’un Lucien D’Onofrio qui n’a jamais digéré la vente du club, avait alors démissionné. Quinze jours plus tard, près de 4.000 fans perturbaient le Business Meeting, traditionnel rendez-vous de début de saison avec les partenaires du club. Un tournant sans doute dans l’histoire de la relation entre le Standard et ses sympathisants.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs