Accueil Sports Football Football belge Standard

Les confidences de Czernia: «C’est la première fois en 50 ans que je vois le Standard regarder derrière lui»

L’ancien entraîneur n’est pas tendre.

Temps de lecture: 4 min

Ces propos, ce sont ceux d’Alex Czerniatynski, ancien joueur du Standard et d’Anderlecht qui réagit face à la situation critique des Rouches en ce moment. « Au Standard actuellement c’est catastrophique, quand j’entends les déclarations du coach c’est aberrant c’est la première fois que j’entends le Standard regarder derrière eux avant de se concentrer sur le haut de tableau. » Il fait ici référence aux récentes déclarations du coach Elsner.

« Anderlecht a très bien fini la fin d’année en marquant beaucoup et en encaissant très peu, ils sont en pleine confiance. Le prochain match ici sans public à Anderlecht peut être un avantage pour le Standard », souligne Czerniatynski.

Il est difficile d’imaginer le Standard jouer pour la relégation. Les Rouches ont un calendrier difficile pour ce mois de janvier : après Anderlecht ils recevront Bruges, se déplaceront à Eupen et recevront ensuite Malines. L’ex international belge note néanmoins que tout reste possible dans le football : « Lors du déplacement à l’Antwerp, peu de personnes ne croyaient en leur chance et ils ont remporté tout de même le match 2-3 avant de retourner dans leurs travers. »

« Des nouvelles arrivées et une trêve qui peuvent faire du bien à Sclessin »

« Les Rouches sont actuellement en pleine spirale négative. Ils sont crispés et ont peur de mal faire : ils ont un manque criant de confiance dans les moments difficiles. On remarque souvent un manque de créativité et la rentrée d’un Mehdi Carcela pourrait faire du bien dans ce genre de moments. On le voit face à Louvain au dernier match, ils se créent beaucoup d’occasions et n’en mettent qu’une pour s’incliner en fin de match. La trêve fera sans doute du bien au Standard, ils ont sûrement beaucoup parlé en interne pendant le stage ce qui devrait leur faire du bien. Ils doivent prendre conscience de leurs qualités et les arrivées devraient les aider. »

« Avec le transfert de Van Damme, ils peuvent enfin trouver là un vrai leader. Le Standard possède de bons joueurs mais il manque un leader dans l’équipe et le néerlandophone pourrait bien prendre ce rôle. Avec ses qualités physiques et sa bonne frappe de balle, il doit se relancer et prouver qu’il a sa place en bord de Meuse. » (Il n’a joué que 6 matchs pour les Malinois cette saison)

Czerniatynski comprend le public qui est mécontent des prestations de leurs joueurs cette saison : « Je ne suis pas d’accord avec les supporters liégeois qui montent sur le terrain mais je comprends parfaitement ceux qui les sifflent. Le club leur doit des explications et les résultats ne sont pas là. La direction devrait être honnête avec son public. Elle doit prendre le temps de reconstruire une équipe solide, faire partir certains joueurs et se fixer les bons objectifs.

Un bon match au parc Astrid pourrait relancer le Standard de Liège mais on y verra déjà plus clair dans quelques matchs. Il faut d’abord qu’ils se concentrent sur eux-mêmes avant de regarder derrière. »

« Le travail de Kompany commence à payer »

De son côté, Anderlecht s’est hissé à la troisième place du classement avant la reprise du championnat mais doit rester vigilent. Il devra continuer à faire la différence dans ce mois de janvier s’il veut atteindre les Play-Off 1. « Pour l’instant ils sont bien dans leurs bottes et la période hivernale est peut-être tombée un peu trop vite pour eux alors qu’ils étaient sur une bonne lancée. (4 derniers matchs remportés avec 15 buts inscrits et 0 encaissé)

Je remarque une grosse progression pour les Mauves tant du côté défensif que du côté offensif. On se souvient du début de saison où ils rataient beaucoup d’occasions et encaissaient souvent dans les dernières minutes, maintenant c’est l’inverse. Les deux secteurs du jeu ont chacun pris confiance et leur travail paie enfin. Kompany a demandé du temps et on ne peut pas lui donner tort aujourd’hui, que ça soit dans le jeu ou dans le classement. »

Et de conclure : « La beauté du foot fait que chaque match est imprévisible mais si l’on suit la logique des choses, Anderlecht a les armes pour s’imposer ce dimanche face au Standard. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Dossier Le football liégeois veut sortir de la crise

Pour la première fois depuis la saison 1994-1995, la province de de Liège compte trois clubs au sein de l’élite. Le point commun entre le Standard, Eupen et Seraing cette saison se résume pourtant à une seule réalité : le maintien. Mais était-ce à ce point inattendu ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir