Accueil Monde Afrique

En Tunisie, bras de fer entre le président Saïed et le parti Ennahdha

Le président tunisien Kaïs Saïed a décrété l’interdiction des rassemblements et un couvre-feu nocturne le 13 janvier. Officiellement pour lutter contre le coronavirus. Mais cela intervient alors que ses opposants, dont Ennahdha, avaient prévu de manifester à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le bras de fer s’intensifie entre le président tunisien Kaïs Saïed et le parti islamiste Ennahdha. Ce dernier, comme d’autres partis d’opposition, maintient l’appel à manifester à l’occasion du 14 janvier, date du départ de Zine El Abidine Ben Ali du pays lors de la Révolution de 2011.

Une bravade à l’adresse du président qui a décrété l’interdiction des rassemblements et un couvre-feu nocturne pile la veille. « Une décision purement politique », dénonce Saïda Ounissi, députée d’Ennahdha, qualifiant le président de « mégalomane » pour avoir modifié la date d’anniversaire de la Révolution au 17 décembre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Courtial Sosthène, mercredi 19 janvier 2022, 18:39

    Entretien avec Abdellatif Mekki. « Rached Ghannouchi a mis en place un pouvoir personnel au sein d’Ennahda » (6 janvier 2022) https://orientxxi.info/magazine/abdellatif-mekki-rached-ghannouchi-a-mis-en-place-un-pouvoir-personnel-au-sein,5279

  • Posté par Courtial Sosthène, mercredi 19 janvier 2022, 16:50

    Dans les blogs du « Diplo » : Archive d’août 2021 en accès libre : « Fantasmes autour d’un État fort en Tunisie » par Olivier Piot, 1er août 2021. https://blog.mondediplo.net/fantasmes-autour-d-un-etat-fort-en-tunisie

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs