Accueil Culture Musiques

Benjamin Schoos: huit pièces très mélodiques qui mettent du baume au cœur

The Love Note

Fiche - Temps de lecture: 1 min

Entrepreneur patron de label, l’ex-Miam Monster Miam publie ici son premier album instrumental réalisé autour du piano de Christophe Cerri auquel s’ajoutent des touches de synthés de Jérôme Mardaga, le sax de Manuel Hermia et les ondes Martenot de la Française Christine Ott. Pas de chant donc ici pour une fois.

The Love Note, le déjà seizième album du Sérésien en chef, est une collection de huit instrumentaux de sa composition enregistrés à Paris. Huit pièces très mélodiques destinées à donner du baume au cœur en ces temps incertains, de la chaleur et de l’empathie. « Je voulais une musique douce et rêveuse, parce que je pense que le monde a vraiment besoin d’un peu de douceur ces derniers temps », reconnaît Schoos.

À l’image du paysage idyllique aux palmiers sous le soleil dans lequel se réfugier pour échapper aux tourments du moment, peint par l’artiste japonais Yosuke Yamaguchi, inspiré par la musique intime de Schoos, ce disque onirique rejoint ceux de Sofiane Pamart ou Leo Nocta, des moments suspendus qui ne nécessitent ni textes ni voix pour toucher au plus profond de nos âmes.

Freaksville.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs