Accueil Sports Basket

Basket: Serge Crevecoeur, «la BNXT League est la solution d’avenir»

Serge Crevecoeur a quitté son club français pour la 3e fois avant terme, mais le coach bruxellois a retrouvé sa famille avec l’ambition de rebondir, convaincu que les échecs font grandir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Serge Crevecoeur a commencé l’année par une nouvelle rupture de contrat. Après avoir démissionné de Pau-Orthez et été licencié à Gravelines, son expérience à Le Portel s’est arrêtée avant terme, à la dernière place, remplacé par son… prédécesseur. « On ne m’a pas laissé le temps. C’est frustrant, mais je comprends. » C’est tout ce que confiera le Bruxellois de 50 ans qui souhaite avant tout regarder vers l’avant. Heureux de retrouver son épouse et ses deux enfants dans leur cocon familial, l’artisan de l’ascension du Brussels en D1 s’est penché avec beaucoup d’enthousiasme sur l’avenir, le sien et celui d’un championnat belge qu’il estime relancé par la BNXT League.

Serge Crevecoeur, le championnat français, c’est terminé ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Basket

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs