Accueil Économie Entreprises

La résurrection des porcs en Gaume est plutôt un calvaire

Durant deux ans et demi, les éleveurs porcins gaumais ont été privés de leur métier, pour cause de peste porcine africaine. Mais la relance permise depuis janvier 2021 est très compliquée financièrement. Et la PPA continue de s’étendre…

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Fin janvier 2021, les éleveurs gaumais avaient pu reprendre leur activité d’élevage de porcs, qui avait été brutalement interrompue par le ministre Ducarme et l’Afsca au début de la crise de la peste porcine africaine (PPA), fin septembre 2018. Environ 5.000 porcs avaient été abattus séance tenante, de façon préventive.

La Belgique étant redevenue indemne de PPA fin 2020, l’élevage de porcs avait dès lors été autorisé à nouveau dans le sud-Luxembourg à partir du 25 janvier 2021. Qu’en est-il un an plus tard ? La situation n’est pas rose du tout, pour deux raisons : la crise de la PPA qui s’étend ailleurs en Europe et la hausse continue et lourde du prix des aliments pour les porcs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , vendredi 14 janvier 2022, 9:27

    Conclusion, fermeture de la filière ?

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs