Accueil

Troisième acquisition en deux ans pour le fabricant de bracelets Orakel

Le groupe Orakel, qui fabrique entre autres des bracelets pour les festivals, a débuté l'année avec une nouvelle acquisition, déjà la troisième en deux ans. L'entreprise campinoise, durement touchée par la crise du coronavirus, tente d'exploiter de nouveaux marchés. Orakel a ainsi acquis Badgeman Printing à Drogenbos, une entreprise qui fabrique notamment des badges d'identification pour le monde professionnel.
Temps de lecture: 1 min

Précédemment, Orakel avait déjà racheté Jecobel et Eurotag. Aucune information sur le montant des transactions n'a été communiquée.

En Belgique, Orakel emploie un total de quarante personnes. En outre, le groupe compte une vingtaine d'employés dans sept bureaux étrangers, au Royaume-Uni, en France, en Pologne, en Grèce, en Hongrie, en Norvège et en Afrique du Sud. En 2019, avant la crise du coronavirus et ces trois acquisitions, Orakel comptabilisait un chiffre d'affaires de 7,6 millions d'euros.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs