Accueil Monde Europe

Boris Johnson dans la tourmente: de nouvelles excuses après une fête la veille des funérailles du prince Philip

Une valise pleine d’alcool et des danses jusqu’au bout de la nuit alors qu’Elizabeth II s’apprêtait à enterrer son époux: de nouvelles révélations sur les fêtes tenues au coeur du pouvoir britannique viennent conclure une semaine désastreuse pour le Premier ministre Boris Johnson, désormais ouvertement contesté au sein de sa majorité.

Temps de lecture: 3 min

Les services du Premier ministre britannique Boris Johnson se sont excusés auprès de la reine Elizabeth II à la suite de révélations sur des fêtes organisées à Downing Street la veille des funérailles de son époux Philip, en plein confinement, a indiqué un porte-parole vendredi.

«Il est profondément regrettable que cela ait eu lieu à une période de deuil national et le 10 (Downing Street) a présenté des excuses au palais», a déclaré un porte-parole du dirigeant conservateur. Ces excuses ont été faites par la voie officielle.

Une fête de départ

C’est l’une des images symboles de la rigueur des confinements au Royaume-Uni: la reine nonagénaire, toute de noire vêtue jusqu’au masque, assise seule dans la chapelle du château de Windsor lors des funérailles du prince Philip.

Jusqu’au petit matin ce 17 avril 2021, en période de deuil national, des collaborateurs de Downing Street fêtaient le départ de deux membres de l’équipe, selon The Telegraph, le directeur de la communication James Slack, depuis rédacteur en chef adjoint du tabloïd The Sun, et un photographe personnel de Boris Johnson.

Ces deux pots très arrosés rassemblant une trentaine de personnes, dont l’un organisé dans le sous-sol du bâtiment où une responsable faisait le DJ, s’étaient rejoints dans les jardins de la résidence officielle, d’après le quotidien proche du pouvoir. Une personne avait été envoyée dans un supermarché acheter des bouteilles de vin qu’elle a ramenées à Downing Street dans une valise, précise-t-il.

A l’époque, les rencontres en intérieur étaient interdites, les Britanniques ne pouvant se retrouver qu’à maximum six à l’extérieur.

Boris Johnson discret

Boris Johnson, 57 ans, n’était pas présent et se trouvait, selon un porte-parole cité par le Telegraph, à Chequers, résidence de campagne des chefs de gouvernement britanniques.

Mais ces nouvelles révélations viennent allonger une liste déjà longue de fêtes organisées dans les cercles du pouvoir durant les périodes de confinement des deux dernières années. Elles mettent aussi en exergue, d’après des témoins cités dans les médias, une véritable culture de la boisson à Downing Street.

Elles enfoncent encore davantage le dirigeant conservateur qui, cas contact covid, n’a plus été vu en public depuis son mea culpa mercredi au Parlement pour sa présence à une de ces fêtes en mai 2020. Il avait affirmé avoir alors pensé qu’il s’agissait d’une réunion de travail.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par BEKE Eric, vendredi 14 janvier 2022, 15:05

    D'excuses en excuses, la mentalité de la classe dirigeante britannique garde le cap.

  • Posté par Peeters x, vendredi 14 janvier 2022, 14:44

    Ekstra Bladet: un grand titre danois présente ses excuses et charge les autorités: Depuis PRESQUE deux ans, nous - la presse et la population - sommes presque hypnotiquement préoccupés par le quotidien coronal des autorités. NOUS AVONS REGARDÉ les oscillations du pendule des nombres en ce qui concerne les personnes infectées, hospitalisées et décédées du corona. Et on nous a donné la signification des moindres mouvements du pendule tracés par des experts, des politiciens et des autorités, qui nous ont constamment mis en garde contre le monstre corona dormant sous nos lits. Un monstre qui n'attend que nous pour nous endormir afin de pouvoir frapper dans l'obscurité et l'obscurité de la nuit. LA vigilance mentale CONSTANTE nous a tous énormément épuisés. C'est pourquoi nous - la presse - devons également faire le point sur nos propres efforts. Et nous avons échoué. https://ekstrabladet.dk/nyheder/lederen/vi-fejlede/9072013

  • Posté par Eygalieres Benjamin, vendredi 14 janvier 2022, 15:29

    Génial après l'espagnol, l'islandais et j'en passe peeters lit le danois!

  • Posté par Courtial Sosthène, vendredi 14 janvier 2022, 15:01

    Vous préparez la plaidoirie de sa défense ?

  • Posté par Courtial Sosthène, vendredi 14 janvier 2022, 14:37

    Ça sent la fête de départ…

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs