Accueil Culture Livres

Folio, la «blanche» du poche, a 50 ans

Né d’un différend entre Hachette (Livre de Poche) et Gallimard, l’éditeur poche s’est hissé au 3e rang du marché et célèbre son demi-siècle avec une belle assurance.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

C’est une madeleine aux odeurs de tableau et de craie : un poche plus étroit qu’à l’accoutumée, un format 10/18 devenu standard, un sobre bandeau blanc pour le titre et le nom de l’auteur, une 4e de couverture tout aussi blanche, référence à la collection « blanche » de Gallimard. Si vous avez été scolarisé après les années soixante, il est probable que ce soit dans cette collection que vous ayez découvert La condition humaine d’André Malraux (premier volume de la collection) ou L’étranger, d’Albert Camus (dont 150.000 exemplaires se vendent chaque année, aujourd’hui encore). Plus récemment, vous y avez peut-être découvert les Belges Caroline Lamarche, Thomas Gunzig, Paul Colize ou Simon Leys.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Courtial Sosthène, dimanche 16 janvier 2022, 11:22

    « Depuis 1953, le patron de la maison [Claude Gallimard] vendait les droits à la Librairie Générale Française (LGF, avant qu’elle ne devienne Livre de Poche). Mais Hachette refuse d’intégrer des essais dans ces parutions, et en 1962, est alors conçu Idées. » https://actualitte.com/article/103870/edition/folio-depuis-1972-50-annees-de-petit-format

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs