Accueil Sports Tennis Grands Chelems

Suspension, prison, carrière entachée…: voici ce que risque Novak Djokovic après avoir voulu forcer son entrée en Australie

Novak Djokovic a joué avec le feu en voulant forcer son entrée en Australie, sans vaccin. Ou alors, il a cru que ce ne serait qu’une simple formalité (et là, il ne dit pas merci aux organisateurs qui ont aussi leur part de responsabilité).

Temps de lecture: 2 min

Les suites ? Sportivement, c’est cette non-participation, qui se profile, à l’Open d’Australie : pas de 10e sacre, donc, ni de possibilité de devenir le premier joueur avec 21 titres en Grand Chelem, ce que Nadal pourrait réussir. Après déjà son exclusion pour un geste de mauvaise humeur à l’US Open 2020, ça fait tache pour un tennisman qui aimerait tant qu’on le reconnaisse comme le plus grand joueur de l’histoire. Juridiquement, il faudra voir où l’affaire s’arrêtera. Djokovic risque une suspension de trois ans de visa en Australie, mais peut-être aussi une suspension de trois ans à l’ATP, s’il y avait falsification de documents. Enfin, même en Serbie, le gouvernement pourrait exiger des comptes pour avoir brisé son isolement après un test positif, et là, le tarif peut aller jusqu’à trois ans de prison !

Un tableau modifié, mais pas retiré

Si, ce lundi, il est bien confirmé que Novak Djokovic ne fait plus partie de cet Open d’Australie, le tableau messieurs sera modifié, mais pas retiré. En fait, le règlement prévoit qu’en cas d’absence d’une des 4 premières têtes de série d’un tableau, c’est la 5e tête de série qui prend sa place. Ici, c’est donc le Russe Rublev qui irait s’installer tout en haut du tableau (contre… le Serbe Kecmanovic). Ensuite, Gaël Monfils (17e) prendrait la place de Rublev, Bublik (33e) celle de Monfils, et un lucky-loser celle de Bublik.

Si jamais la décision concernant l’expulsion de Djokovic tombait après la diffusion du programme de lundi, c’est juste un lucky-loser qui prendrait la place du Serbe. Notons, enfin, que sans Novak Djokovic, il faudrait alors redescendre à Rafael Nadal, en 2009, pour retrouver, cette année, la trace d’un ancien vainqueur sur les courts à Melbourne !

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Grands Chelems

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Tennis, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir